En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    La colonne vertebrale Lyonnaise HS

    Olympique Lyonnais

    Ligue 1

    Olympique Lyonnais

    La colonne vertebrale Lyonnaise HS

    13 avr. 2019

    Les cadres de l'OL ne répondent plus.

    De Lopes à Depay et l’entrée moribonde de Fekir, c’est toute la colonne vertébrale Lyonnaise qui semble se désarticuler. Alors que la fin approche, la remobilisation comme le confiait Anthony Lopes au micro de Canal plus doit être rapide.

    Toute la colonne vertébrale Lyonnaise a montré des signes de faiblesse hier soir à la Beaujoire. Le deuxième but de Nantes est à l’image des derniers jours pour l’OL, un combiné de plusieurs fautes en tout genre. Si le coup franc est sublime, personne n’a protégé suffisamment Anthony Lopes, le gardien ne peut sûrement rien faire mais sur un angle de caméra axiale, il voit le ballon depuis le début. Que dire de l’axe Lyonnais en difficulté. Manque de bol pour l’OL avec deux blessures que Genesio ne voulait certainement pas. Tousart et Marçal ont dit stop, laissant Ndombélé et Aouar prendre le jeu à leur compte. Si le premier a essayé, le second est un peu plus neutre.

    Mais les attaquants Lyonnais n’ont pas été à la hauteur du rendement espéré sauf Terrier qui a disparu avec le peu de ballon à sa destination. Memphis a mélangé l’esprit du dribble avec les bons choix. L’OL avait des occasions, pourtant, il n’a rien concrétisé pour s’offrir une victoire très importante. On se rappelle il y a un et demi lorsque ce même Lyon avait infligé un 6-1 aux canaris. Hier soir c’est l’ensemble de l’équipe qui a plongé le club et son entraîneur un peu plus vers le doute.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club