En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    La Ligue 1 au chômage partiel

    Coronavirus Covid-19

    Ligue 1

    Coronavirus Covid-19

    La Ligue 1 au chômage partiel

    20 mars 2020

    Ça veut dire quoi ?

    A ce jour, le PSG est le seul club professionnel (Ligue 1 et Ligue 2) à ne pas avoir mis ses joueurs en chômage partiel après la décision de l’OM d’utiliser cet artifice pour faire des économies financières pendant la crise sanitaire qui a mis le football européen à l’arrêt. Concrètement, cela veut dire que, tant que les entrainements seront suspendus, les joueurs ne toucheront que 84% de leur salaire net de la part de leur club. En plus, le club recevra une somme plafonnée à 4 fois le SMIC (soit 5 400 euros) pour l’aider à payer le salaire. En clair, un joueur qui touche 94 000 euros bruts par mois (le salaire moyen d’un club de Ligue 1), soit environ 77 200 euros nets touchera 64 848 euros pendant sa période de chômage partiel. Le club touchera 5 400 euros, ce qui ramènera le cout du joueur à environ 108 000 euros, charges patronales (environ 40% du brut) comprises, au lieu de 156 000 euros environ en temps ordinaire. Une économie de près de 50 000 euros par joueur, à multiplier par environ 20 pour chaque club, soit 1 million pour un mois. Bien sûr, ces chiffres ne concernent pas les « petits » clubs dont la moyenne des salaires (calculée avec les salaires en vigueur dans les gros clubs comme le PSG, Monaco, Lyon ou Marseille) est bien inférieure à 94 000 euros.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club