En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le double jeu de Jean-Michel Aulas ?

    Coronavirus Covid-19

    Ligue 1

    Coronavirus Covid-19

    Le double jeu de Jean-Michel Aulas ?

    3 avr. 2020

    Polémique

    Après avoir fait polémique en prônant une "saison blanche", le président de l'OL est devenu un farouche défenseur de la reprise de la Ligue 1. Mais en posant des conditions qui pourraient justement contrarier cette hypothèse...

    Jean-Michel Aulas manie à la perfection l’art de la communication. Et depuis la suspension de la Ligue 1 suivie trois jours plus tard par l’instauration du confinement, c’est le président de club qu’on entend le plus. Que ce soit sur les réseaux sociaux, dans les journaux ou sur l’antenne de RMC qui, comme tous les médias en manque de foot cherche à combler le vide en interpellant régulièrement le patron de l’OL, maître dans l’art de faire le buzz. A tel point que les sorties de JMA donnant son avis sur la possible fin de saison sont devenues aussi récurrentes que les articles sur le transfert de Neymar au Barça ou Mbappé au Real. Après avoir créé une énorme polémique en invoquant « une saison blanche » (c’est à dire arrêter tout et faire comme-ci la saison n’avait pas existé, en envoyant en Ligue des Champions les équipes qualifiées la saison dernière, dont Lyon), puis proposer de sacrifier la Ligue des Champions pour (malgré la victoire de l’OL à l’aller contre la Juventus, 1-0) pour se donner toutes les chances de finir la saison, il a encore fait légèrement évoluer son point de vue ces dernières heures. Comme tous ses collègues présidents, Aulas fait de la reprise du championnat une priorité, mais le patron des Gones y met une condition : pas à huis clos. « Les orientations sont les mêmes que celles que nous essayons de développer pour les championnats domestiques. Les matchs domestiques auront la priorité », insiste le président de l’OL.  Toutefois, JMA pense aux spectateurs et pose une condition qui sera sans doute très difficile à respecter. « Mais le développement du coronavirus fait qu’il y a une autre dimension : les matchs de foot sont des spectacles dans lesquels les supporters doivent participer, cela n’aurait aucun sens sans les supporters ».

    Un raisonnement qui pousse à... une saison blanche ?

    Suivons son raisonnement : « la responsabilité des dirigeants est de ne pas faire prendre de risques à nos joueurs ou à nos entraîneurs avec des reprises qui seraient trop prématurées. Et donc tout le monde essaye, y compris à l’UEFA, de trouver le juste milieu entre faire le maximum pour terminer les compétitions en cours, en commençant par les compétitions domestiques, en décalant les compétitions nationales, et avoir cette compréhension des phénomènes humains. On ne doit pas bousculer quelque chose que l’humanité n’avait pas prévu et qui cause des décès partout. La reprise ne pourra pas se faire simplement par une décision centralisée. Elle devra se prendre avec toute cette humanité qui consiste à protéger nos joueurs, dirigeants ». Des mots plein de bon sens effectivement, qui pourrait pousser les championnats domestiques, en France comme en Italie, en Espagne, en Angleterre ou en Allemagne à reprendre à huis clos tant que le virus ne sera pas totalement éradiqué. Sauf qu’Aulas ne veut pas du huis clos. Conclusion : si on ne doit pas commencer trop tôt et qu’on doit surtout protéger les acteurs (et sur ces deux points tout le monde est d’accord), mais qu’on ne joue pas à huis clos, on fait quoi ? On annule…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club