En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le dur apprentissage de Bozok

    Ligue 1

    Ligue 1

    Ligue 1

    Le dur apprentissage de Bozok

    10 nov. 2018

    Le meilleur buteur de Ligue 2 la saison dernière retrouve le chemin de la forme. Et du but ?

    La saison dernière après 12 journées, Umut Bozok avait déjà inscrit 7 buts. Mais il est important de préciser que les Crocodiles nîmois étaient en Ligue 2… Si ses buts (il a terminé meilleur buteur avec 24 réalisations) ont grandement aidé à propulser les Gardois en Ligue 1, en revanche, l’international espoir turc n’en a pas encore franchement profité. Avec un seul petit but et deux passes décisives à se mettre sous les crampons, l’attaquant de 22 ans a même reculé dans la hiérarchie des attaquants nîmois et passe presque plus de temps sur le banc que sur le terrain. S’il a participé à tous les matchs de championnat avant la réception de Nice, il n’a joué que 649 minutes, soit 54 minutes en moyenne par rencontre. Quand il a la chance d’être titulaire (5 fois) il sort souvent bien avant le coup de sifflet final. Une des explications se trouve dans sa préparation perturbée par une opération d’un kyste, mais une autre pourrait bien aussi venir de son transfert avorté cet été. Alors que plusieurs clubs de Ligue 1 (notamment Lyon et Nantes) mais aussi à l’étranger (Leicester est venu aux renseignements) le voulaient, Nîmes n’a pas voulu le laisser partir. Lui assure qu’il ne regrette pas son départ avorté, et comme il retrouve peu à peu le chemin de la grande forme, on devrait rapidement le voir marquer de nouveau.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club