En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le LOSC met la pression

    Lille

    Ligue 1

    Lille

    Le LOSC met la pression

    2 févr. 2019

    Défaite interdite pour Lyon et Saint-Etienne

    EN s'imposant facilement face à Nice hier (4-0), les Lillois gardent le rythme et mettent la pression sur leurs concurrents direct pour la deuxième place.

    Christophe Galtier et le LOSC passent un bon week-end. Après avoir étrillé Nice hier soir (4)0), les Dogues vont regarder la suite de la 23ème journée de Ligue 1 en comptant les points perdus par leurs concurrents direct pour les places européennes. Trois matchs en particulier : Reims-OM, et surtout, Saint-Etienne-Strasbourg et Lyon-PSG demain. Des rencontres qui pourraient faire de gros dégâts au classement dans le haut de tableau. « Créer des écarts le vendredi soir peut mettre de la pression sur les autres », lâchait Galtier après le match hier soir.

    Mais, au delà de ce qui pourrait arriver aux autres équipes (Lyon et Saint-Etienne pourraient notamment perdre des points à domicile), l’entraîneur du LOSC mise surtout sur son équipe pour rester sur le podium. « On ne fait pas ce match là par hasard. Pour être bien placé, il faut des grands joueurs, mais surtout, une équipe avec un grand E ».

    Si certains, comme José Fonte (voir notre article hier) clament tout haut les ambitions du club, Galtier reste toutefois un peu plus prudent. « Ce qui est évident, c’est qu’on est sur un bon rythme, explique l’entraîneur lillois. Ce qui est sûr c’est qu’on n’était pas programmés pour ça. J’entends beaucoup mes joueurs en parler. Je me dois de garder les pieds sur terre, tout en faisant en sorte que mes joueurs restent amitieux ». Un état d’esprit qui pousse Galtier à mettre en garde ses joueurs. « Qu’est-ce qui peut arrêter le LOSC ? Nous. S’il y a du relâchement, si on est moins exigeants. Mais il peut aussi se passer beaucoup de choses. Il peut y avoir des absences, des blessures. Il peut y avoir des mercatos qui finissent tard, en février. On peut encore être attaqués de tous les côtés. Mais les joueurs semblent être heureux ensemble. On profite de ces moments. Il faut vraiment les apprécier parce que l’année dernière, à la même époque, on n’appréciait pas grand-chose ».

    La saison dernière après 23 journée, le LOSC était 17ème, un point devant le barragiste (Troyes)...


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club