En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le miracle Halihodzic

    Nantes

    Ligue 1

    Nantes

    Le miracle Halihodzic

    24 nov. 2018

    En un mois et demi, Nantes est passé de la 19ème à la 10ème place

    19ème au soir de la 9ème journée, le FC Nantes était au plus mal en ce début de saison. Avec une seule victoire au compteur, Miguel Cardoso, débarqué chez les Canaris en août, était évincé après cette série de mauvais résultats (1 victoire pour 5 défaites en 9 matchs de championnat). Pour remplacer le tacticien portugais, Waldemar Kita, président du club 8 fois champion de France, faisait confiance à un personnage bien connu du côté de la Beaujoire : Vahid Halilhodzic.

    Si les débuts de l’ancien sélectionneur algérien avaient été plutôt délicats, avec une gifle reçue à Bordeaux (0-3), les séances intensives de “coach Vahid” n’ont pas tardé à porter leurs fruits. Sous l’impulsion d’un Emiliano Sala irrésistible, auteur de 11 buts en 12 matchs de Ligue 1, le FC Nantes a amorcé une incroyable remontée au classement et se place maintenant comme un candidat sérieux aux places européennes en fin de saison.

    "Il faut garder beaucoup d'humilité"

    En championnat, le bilan est plus que favorable pour le tacticien de 66 ans qui reste sur une série impressionnante depuis qu’il a pris les choses en main. À l’issue de la large victoire à domicile contre Guingamp (5-0) le 4 novembre dernier, l’ancien joueur du PSG rendait hommage à l’état d’esprit de ses joueurs et vantait les mérites d’un effectif travailleur et à l’écoute.


    « Il faut féliciter tout le monde qui a contribué à cette belle série de succès, et surtout les joueurs qui ont accepté mon travail, qui écoutent. Ils ont été récompensés. Il faut garder beaucoup d'humilité, prendre les matches comme ils viennent. »
    Avec une qualification obtenue brillamment en 16ème de finale de Coupe de la Ligue face à Montpellier (3-0), Vahid Halilhodzic peut envisager la suite de la saison avec sérénité sur les bords de la Loire.  Mais cela n’empêche pas le technicien bosnien de rester sur ses gardes avant de recevoir Angers ce soir. « On peut perdre ce match face à Angers. C’est de ça dont j’ai peur, donc j’ai mis plus d’exigence. (...) On ne peut pas se permettre de se relâcher maintenant. Après quelques victoires, surtout celles à domicile, on pourrait s’emballer. Il faut faire preuve de modestie, a expliqué Halilhodzic en conférence de presse. Notre plus grand adversaire, c’est nous-mêmes. Cette application et cette discipline qu’on a déjà montrées, il faut les réitérer. » Surtout que c’est sans son capitaine (et meilleur joueur), Valentin Rongier, que Nantes reçoit Angers. « J’espère que Valentin sera de retour le plus vite possible. Il va augmenter en intensité les courses. Ça évolue bien, mais il y a encore une gêne au genou » a précisé Vahid. En attendant, son exceptionnel bilan à domicile (2 victoires, 9 buts inscrits aucun encaissés) ne grise pas coach Vahid. C'est le moins que l'on puisse dire...

    > Nantes - Angers (20h, Stade de la Beaujoire)


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club