En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le TOP 5 des changements d'entraîneurs

    BILAN 2018

    Ligue 1

    BILAN 2018

    Le TOP 5 des changements d'entraîneurs

    26 déc. 2018

    Rennes au top, Monaco en sursis

    Cinq clubs de Ligue 1 ont décidé de changer d’entraîneur lors de la première partie de la saison : Bordeaux (après 4 journées), Nantes (après 8 journées), Monaco (après 9 journées), Guingamp (après 13 journées) et Rennes (après 15 journées). Le Stade Rennais peut s’en féliciter, tout comme Bordeaux et Nantes, alors que Monaco et Guingamp attendent encore le fameux déclic.

    > STADE RENNAIS

    (Lamouchi remplacé par Stephan après 15 journées)

    C’est bien simple : il est impossible de faire mieux. Avec 5 victoires en 5 rencontres (3 en Ligue 1, une en Ligue Europa et une en Coupe de la Ligue), Julien Stephan a donné 100% raison au choix de ses dirigeants. Des victoires significatives puisque les Bretons se sont complètement relancés en Ligue 1 et ont écrit une nouvelle page de leur histoire en se qualifiant pour la première fois pour les 16èmes de la Ligue Europa.

    Avant : 14ème (17 pts 1,13 pt/match)

    Après : 8ème (26 pts 3 pt/match)

    > FC NANTES

    (Halilhodzic à la place de Cardoso après 8 journées)

    C’est une des belles réussites du changement d’entraîneur. L’arrivée de Vahid Halilhodzic a donné un coup de fouer aux Canaris qui sont vite sortis de la zone rouge. Avec le coach bosnien, Nantes marque le double de points pas match qu’avec le Portugais.

    Avant : 19ème (6 pts 0,75 pt/match)

    Après : 14ème (20 pts 1,55 pts/match)

    > GIRONDINS DE BORDEAUX

    (Ricardo à la place de Poyet après 4 journées)

    Autant motivé par une absence de résultats (3 points au cours des 3 premiers matchs) qu’en raison d’une incompatibilité d’humeur), le remplacement de Poyet par Ricardo a porté ses fruits… modérément. Certes, les Girondins vont mieux, mais accumulent beaucoup trop de nuls pour être ambitieux, à l’image du match de la 19ème journée contre Amiens (1-1). En Ligue Europa, le club n’a pas réussi à se qualifier.

    Avant : 19ème (3 pts, 0,75 pt/match)

    Après : 12ème (22 pts 1,46 pt/match)

    > EA GUINGAMP

    (Gourvennec à la place de Kombouaré après 13 journées)

    Comme à Monaco, c’est « moins pire » mais loin des espoirs placés dans le changement de coach. Gourvennec a tout juste réussi à conserver une petite lueur d’espoir, notamment en gagnant à Monaco lors de la dernière journée.

    Avant : 20ème (7 pts 0,54 pt/match)

    Après : 20ème (11 pts 0,8 pt/match)

    > AS MONACO

    (Henry à la place de Jardim après 9 journées)

    C’est à peine mieux avec Henry que sous Jardim. Trop accablé par les blessures (physiques mais aussi mentales), l’ASM n’a pas réussi à sortir de la zone rouge. L’équipe n’offre pas la moindre garantie tactique ou technique, défensive ou offensive…

    Avant : 18ème (6 pts 0,66 pt/match)

    Après : 19ème (13 pts 0,77 pt/match)

     

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club