En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Les Verts en embuscade

    Saint-Etienne

    Ligue 1

    Saint-Etienne

    Les Verts en embuscade

    23 déc. 2018

    Pourquoi St-Etienne peut faire la différence...

    Le recrutement fait souvent la différence. Le duel entre Saint-Etienne et l’OM dans la course à l’Europe l’atteste. Quand Khazri régale et Kolo rassure, Caleta-car et Strooman déçoivent. Même si pour les Verts tout va se jouer lors de la phase retour avec la venue des « gros » à Geoffroy-Guichard…

    A Saint-Etienne, on se félicite de la bonne première partie de saison de l’équipe, mais on n’en fait pas trop non plus. « 30 points après la phase aller, c'est bien, mais nous ne sommes qu'à la moitié du jeu, commente Jean-Louis Gasset. Nous avons fait un parcours pratiquement idéal à domicile mais nous devons prendre plus de points à l'extérieur. »

    L’entraîneur des Verts a aussi souligné le fait que certains grosses équipes habituées à jouer les premiers rôles. « Cela permet à trois ou quatre équipes qui n’ont pas la possibilité de jouer le haut de tableau habituellement, de pouvoir saisir l’occasion ». Et à Gasset d’ajouter, sourire en coin, « on a notre chance à saisir ».

    En dehors de Monaco, en grosse difficulté, Gasset Parle sans doute aussi de Marseille qui traverse une sale période. Même si les Phocéens sont seulement à 3 points de Saint-Etienne avec un match de moins à jouer.

    8 des 9 buts de Khazri à domicile

    Aujourd’hui tout sépare l’ASSE de l’OM. Quand les Stéphanois restent sur 7 points pris au cours de leurs quatre derniers matchs, les Marseillais calent tout en bas du classement sur la période avec 2 petits points seulement. Principale raison, au delà de l’impact d’une campagne européenne ratée : le recrutement. Quand Khazri et Kolodziejczak tirent les Verts vers haut, Caleta-car et Radonjic sont sur le banc que vient de rejoindre Strootman. Sans parler côté stéphanois de Cabella, qui retrouve peu à peu son meilleur niveau.

    Pourtant, Saint-Etienne a dépensé 12 millions (7 pour Khazri, 5 pour Cabella, rien pour Kolo, gratuit) contre près de 60 millions investis dans les transferts pour l’OM.

    En embuscade pour les places européennes, Saint-Etienne pourrait même viser le podium en continuant sur les mêmes bases à domicile. «  Nous avons perdu chez les équipes du haut du tableau (ndlr : en dehors d’un nul à Montpellier), nous les recevrons et il faudra y mettre les mêmes ingrédients que ce que nous mettons à domicile » espère Gasset. Deuxième meilleure équipe de Ligue 1 à la maison (ce qui s’explique aussi par le fait justement que les « gros » ne sont pas venus à Geoffroy-Guichard), Saint-Etienne a de quoi espérer avant la phase retour. Montpellier, Lille, Lyon ou Marseille pourraient bien venir perdre leurs illusions dans le Forez. Là où Khazri, symbole de la belle santé de l’équipe, a inscrit 8 de ses 9 buts.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club