En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L'OM, docteur Jekyll, Monaco Mister Hyde

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    L'OM, docteur Jekyll, Monaco Mister Hyde

    16 sept. 2019

    Les bons et les mauvais côtés du mercato...

    Malgré un mercato limité, l'OM est sur le podium (battu à la différence de buts) quand Monaco est ses 140 millions lâchés dans les transferts est au fond du trou.

    Mieux vaut 2 ou 3 recrues très fiables, arrivées en temps et en heure qu’une douzaine de nouveaux joueurs pas forcément tous au niveau, et surtout, pas forcément prêts à jouer. Hier soir, la victoire de l’OM à Louis II nous en a fait une formidable démonstration.

    Dans ce match, on a tout de suite compris que la différence de moyens jouait en faveur de l’OM. Quand Villas-Boas n’a que très peu de choix pour composer son équipe (obligé de faire jouer Germain milieu droit pour faire redescendre Sarr en défense en raison de la blessure de Sakaï), Jardim, lui, a le risque de faire les mauvais (Glik et Maripan en défense centrale alors que Badiashile reste sur le banc, Fabregas en récupérateur à la place d’Adrien Silva…).

    La différence de moyens joue en faveur de l'OM

    Dans ce match, on a tout de suite compris que la différence de moyens jouait en faveur de l’OM. Quand Villas-Boas n’a que très peu de choix pour composer son équipe (obligé de faire jouer Germain milieu droit pour faire redescendre Sarr en défense en raison de la blessure de Sakaï), Jardim, lui, a le risque de faire les mauvais (Glik et Maripan en défense centrale alors que Badiashile reste sur le banc, Fabregas en récupérateur à la place d’Adrien Silva, le jeune Zagré même pas dans le groupe…).

    Résultat : après 5 journées, c’est bien l’OM et ses « modestes » 27 millions dépensés cet été pour se renforcer, qui a surclassé Monaco et ses 140 millions utilisés pour reconstruire entièrement son équipe.

    Une supériorité qui dépasse le cadre de la 5ème journée de Ligue 1, puisque les Marseillais comptent 8 points de plus que les Monégasques qui sont les seuls, avec Dijon, à ne pas avoir encore gagné le moindre match. « On a trouvé ces trois joueurs qui ont été décisifs », lâchait Villas-Boas après le match, incluant diplomatiquement Valentin Rongier, entré en jeu en fin de match, dans le lot.

    Si Dario Benedetto enflamme déjà les supporters avec ses 4 réalisations en 4 matchs (+ 20 minutes), l’apport d’Alvaro Gonzalez en défense centrale est symbolique. Prêté par Villarreal, l’Espagnol était très décrié lors de son arrivée. Surtout quand un salaire sec pour 8 millions d’euros étaient évoqués. En face, le Chilien Maripan a couté 18 millions à l’ASM. Et à votre avis, Villas-Boas accepterait-il un échange ?

    Ravi de ce début de saison, l’entraîneur de l’OM espère maintenant « rester sur le podium jusqu’à la fin du mois ». D’ici là, l’OM recevra Montpellier, se rendra à Dijon et accueillera Rennes dans un match qui pourrait être un choc pour le podium justement.

    L’OM aura joué 8 matchs. Il n’en restera plus que deux avant le classico (déplacement à Amiens et réception de Strasbourg). Une période durant laquelle Marseille jouera trois matchs de moins que ses principaux concurrents pour le podium (Lyon, Lille, Rennes, Saint-Etienne et même le PSG, engagés en Coupes d'Europe). De quoi compenser le peu de profondeur de banc à la disposition de Villas-Boas.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club