En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L'OM en pleine déroute

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    L'OM en pleine déroute

    3 févr. 2019

    L'objectif européen est remis en question !

    Battus pour la 4ème fois en 2019, les Marseillais ont beau essayer, ils ne trouvent pas la solution à leurs problèmes. Et mardi, ils joueront à huis clos contre Bordeaux...

    Désormais 10ème à 9 points du 3ème (Lyon), l’Olympique de Marseille n’en finit plus de décevoir. Alors que l’on pensait que la rencontre avec les représentants des principaux groupes de supporters (jeudi soir) avait apaisé les tensions autour de l’équipe, c’est cette fois le résultat sportif qui plombe de nouveau les Marseillais. Battus à Reims hier soir les hommes de Rudi Garcia ont été loin de leurs récentes prestations de 2019. Même si le résultat est le même : une défaite qui porte à 4 défaites, un nul est une seule victoire en 2019 (en comptant l’humiliation en Coupe de France face à Andrézieux-Bouthéons). A ce rythme là, ce n’est pas seulement le podium, mais une place dans le top 5 que les Marseillais pourraient bien voir leur passer sous le nez. C'est à dire une saison sans coupe d'Europe ! Une 5ème place qui pourrait se retrouver à 6 points en cas de victoire de Montpellier dans le derby (15h). « On a fait que 15 premières bonnes minutes, à l'entame du match, et quinze autres en fin de rencontre, soulignait Rudi Garcia après le match de Reims. C'est trop peu ». Après sa neuvième défaite de la saison, Rudi Garcia voulait quand même voir des raisons d’espérer. « On perd aussi parce que je pense qu'on doit jouer à onze contre dix après la faute sur Ocampos (de Dingomé). On joue aussi de malchance en prenant deux buts sur des frappes détournées et des erreurs défensives ». Malchance ou manque de confiance ? Les deux vont souvent de paire. « C'est une série difficile qui continue, poursuit Garcia, abattu. On se tourne vers Bordeaux mardi, qui sera plus frais que nous ».

    Capitaine en l’absence de Dimitri Payet, Luiz Gustavo a pointé du doigt le mal olympien : « On parle, on parle, mais ça ne change pas beaucoup, a expliqué le Brésilien devant les caméras de Canal+. Il faut juste essayer de rester concentrés pour faire les matches qui nous restent et tout donner. On n'est pas dans la meilleure situation pour parler. On a besoin de s'écouter et de s'améliorer, c'est tout ».

    A défaut de s’écouter, mardi, les Marseillais (toujours sans Thauvin suspendu) auront déjà la possibilité de s’entendre : le match en retard de la 18ème journée contre Bordeaux se jouera à huis clos.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club