En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L'OM face à ses échecs

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    L'OM face à ses échecs

    4 mai 2019

    Le club au bord du vide

    Le nul hier à Strasbourg a mis un point quasi définitif aux espoirs de l'OM cette saison. Il faut maintenant commencer à préparer la prochaine, dans un climat très difficile.

    Avant même les autres matchs de la 35ème journée, l’Olympique de Marseille est d’ores et déjà le grand perdant du week-end. « C'était déjà compliqué avant ce match, ça le devient encore plus, reconnaît Rudi Garcia après le nul concédé par son équipe à Strasbourg. À chaque fois qu'on ne gagne pas, il reste moins de matches à jouer. C'était compliqué avant le match et ça l'est encore plus maintenant ».

    A 7 points de Lyon et 4 de Saint-Etienne, qui comptent un match de moins, les Marseillais se font une raison : seul un petit miracle leur permettra désormais d’accrocher la 4ème place qualificative pour la Ligue Europa. Une victoire de Lyon dimanche fermera même mathématiquement l’accès au podium pour les Phocéens. La tendance va plutôt vers une saison blanche qui plonge le club phocéen dans une véritable crise existentielle.

    35ème journée et toujours pas d'équipe...

    Très impliqué dans le recrutement, que ce soit l’été dernier ou celui d’avant (avec l’arrivée de Mitroglou ou Amavi) Rudi Garcia ne peut pas fuir ses responsabilités dans la saison complètement ratée de son équipe (même s’il ne maitrise pas les déchéances de Rami, Mandanda ou Payet) et va en faire les frais à la fin de la saison. Malgré sa prolongation signée au mois d’octobre (il est sous contrat jusqu’en juin 2021), le technicien français va prendre la porte. Une clause dans son contrat le permet en cas de non qualification européenne, même si les indemnités restent très élevées.

    Ce qui signifie que l’OM va aussi devoir se mettre en quête d’un nouvel entraineur. Le match nul concédé en Alsace a au moins ça de bon : sauf si Lyon, Saint-Etienne et Montpellier venaient à s’incliner dimanche, il met le club face à ses échecs de la saison et lui permet de préparer dès maintenant la prochaine. Repartir sur de nouvelles bases, quasiment sur rien sportivement, peut aussi motiver un entraineur en quête d’un challenge.

    Les 4 défis à relever pour l'OM de demain

    Le premier défi des Marseillais va être de bien vendre ses joueurs. En tête de liste : Florian Thauvin et Morgan Sanson, les deux Olympiens les plus « bankable » peuvent rapporter à eux deux jusqu’à 70 millions d’euros, même si Kamara et Lopez ont aussi leurs courtisans. Garder ces deux grands espoirs marseillais sera le deuxième grand défi de l’OM. C’est seulement après ces deux étapes indispensables que l’OM pourra penser à recruter. En sachant que sans argent et sans Coupe d’Europe, le club va avoir du mal à attirer des joueurs de tout premier plan. Hors de question par exemple de voir Giroud venir à Marseille. Lecomte aussi, qui a clairement signifié son désir de jouer l’Europe la saison prochaine (en faisant une condition pour rester à Montpellier) est loin d’être certain de venir…

    D’où la nécessité de garder une grande partie de l’effectif actuel (dont Mandanda, Payet, Strootman et Ocampos ?), à condition de relancer la majorité d’entre eux. Ce sera le 4ème défi de l’OM.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club