En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    M'Baye Niang, espoir contrarié

    Rennes

    Ligue 1

    Rennes

    M'Baye Niang, espoir contrarié

    24 nov. 2018

    Le Rennais ne répond pas aux attentes et stigmatise les problèmes des Bretons.

    Trop haut, trop vite. À 16 ans, M’Baye Niang signait son premier contrat professionnel au SM Caen. Une ascension hors norme pour l’attaquant franco-sénégalais qui rejoindra dans la foulée l’AC Milan. En Lombardie, le joueur aujourd’hui âgé de 23 ans peine à convaincre. Prêté cette saison par le Torino au Stade Rennais, Niang tarde à prendre son envol.

    Pour le moment, la carrière de M’Baye Niang ressemble à un long chemin de croix. Annoncé très tôt comme l’une des plus grandes promesses du football français, le natif de Meulan(Yvelines) tarde à confirmer les espoirs placés en lui. Recruté par l’AC Milan en 2012, le joueur ne convainc pas les dirigeants Rossoneri qui l’envoient très vite en prêt à Montpellier, au Genoa puis à Watford. Instable, l’international sénégalais (13 sélections, 2 buts) finit par signer au Torino, qui… le prête au bout d’une saison ! 


    Prêté avec option d’achat en août dernier au Stade Rennais par le club turinois, M’Baye Niang débarquait en Bretagne avec l’envie de s’imposer durablement. Et ainsi confirmer les espoirs placés en lui. « Ce seront mes prestations sur le terrain qui détermineront si je dois rester ou non. Je recherchais un club qui me fasse confiance et à qui je puisse la rendre sur le terrain. Je dois trouver de la régularité sur plusieurs saisons. »

    Le bon air de Montpellier...

    Déterminé, Niang prend pour le moment son mal en patience, avec seulement 2 titularisation (9 apparitions) en Ligue 1 (352 minutes de temps de jeu). Avec 1 but et 1 passe décisive toutes compétitions confondues cette saison au Stade Rennais, l’ancien international espoirs français (qui a finalement rejoint la sélection du Sénégal) est très loin de répondre aux attentes. Et ne bénéficie plus de la confiance de son entraîneur Sabri Lamouchi. Le comportement de l’international sénégalais n’arrange pas son cas. Début novembre, Lamouchi l’avait d’ailleurs sanctionné en l’écartant du groupe pour le match contre Caen, le 3 novembre dernier, en raison d’un retard à l’entraînement.

    Aujourd’hui, M’Baye Niang symbolise les problèmes du Stade Rennais, incapable de s’accrocher dans le haut du classement : un recrutement qui tarde à porter ses fruits. Si Clément Grenier répond présent, les deux autres têtes d’affiche du mercato estival, Hatem Ben Arfa et M’Baye Niang, ne parviennent pas à se mettre au diapason. Et du coup, on a du mal en Bretagne à oublier Wahbi Khazri parti faire le bonheur de Verts.

    Il y a quand même une bonne nouvelle : c’est à Montpellier, où il a passé cinq mois entre janvier et mai 2014 que le joueur formé à Caen a vraiment répondu aux attentes (4 buts en 19 matchs toutes compétitions confondues). Il avait 20 ans et était encore un grand espoir. Alors peut-être l’air de l’Hérault où se rend le Stade Rennais demain, lui fera le plus grand bien…

    > Montpellier - Rennes (le 25/11, 15h au Stade de la Mosson)


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club