En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Paredes cherche encore sa place

    Ligue 1

    Ligue 1

    Ligue 1

    Paredes cherche encore sa place

    7 avr. 2019

    > PSG - Strasbourg (21h)

    Recruté cet hiver pour combler un vide au milieu de terrain après la mise à l’écart d’Adrien Rabiot (et le départ à la retraite de Lassana Diarra), Leandro Paredes a du mal à trouver sa place dans le milieu parisien. Mais en fait, quelle est sa véritable place sur le terrain ?

    A la base, ses états de service le placent plutôt comme un relayeur capable de mener le jeu comme il le faisait à ses débuts professionnels en Argentine. Mais, parce que ses stats (buts et passes décisives) n'étaient pas à la hauteur de son niveau technique, par manque d'impact, de sens du but et de réalisme dans la zone de vérité adverse, il a du reculer et s'inventer un autre rôle, toujours guidé par ses qualités techniques très au dessus de la moyenne. « Il ne doit pas faire de longues courses, commentait son ancien entraîneur à Empoli, Marco Giampaolo, qui l'utilisait comme milieu relayeur. Comme techniquement, il est très fort, il doit être au coeur du jeu quand même, mais davantage pour jouer devant la défense que derrière l'attaque. Il a la personnalité pour être un leader dans la relance et l'orientation du jeu. »

    Qualité de passes, intelligence de jeu, il ne lui manque que la vitesse, de course, mais pas d'exécution, ce qui en fait un axial capable d'imprimer le rythme d'un match. Un joueur précieux aussi sur le jeu long et les coups de pied arrêtés et qui rechigne à porter le ballon - pas le genre à partir dans des raids solitaires -, plutôt à jouer à très peu de touches de balle. Encore faut-il qu'il se sente à l'aise dans le collectif, qu'il ait la confiance de tous, et qu'il ait à ses côtés un joueur complémentaire, capable de faire bien, ce que lui fait moins bien : presser, récupérer les ballons dans les pieds et avaler des kilomètres. Ce qui peut expliquer que Paredes est complémentaire de Marquinhos, moins de Verratti. Où alors quand les trois sont ensemble sur le terrain…

    Titularisé seulement à 5 reprises en Ligue 1 depuis qu’il est à Paris, l’international argentin a pour l’instant du mal à démontrer qu'il peut franchir un palier dans tous les domaines où il est encore perfectible.

    > Retrouvez cet article, ainsi que toule l'actualité du PSG dans le magaine Le Foot Paris, en vente chez votre marchand de journaux


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club