En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Quand les absents ont raison...

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    Quand les absents ont raison...

    2 déc. 2018

    Garcia a dit vouloir oublier le match à Francfort (0-4). Et du même coup les joueurs qui étaient sur le terrain jeudi ?

    Jeudi, l’Olympique de Marseille a lourdement chuté en Europa League face à l’Eintracht Francfort (4-0). Déjà éliminé, Rudi Garcia avait aligné plusieurs joueurs en manque de temps de jeu. Une occasion en or de se montrer, mais qui pour certains à viré au cauchemar.

    Mercredi, Rudi Garcia dévoilait son groupe de 20 joueurs pour le déplacement à Francfort (5ème journée d’Europa League). Un groupe composé de plusieurs jeunes issus du centre de formation (Alexandre Philiponeau ou encore Florian Chabrolle) et de joueurs mis au placard depuis le début de saison (Thomas Hubocan par exemple). Au coup d’envoi du match, l’ancien entraîneur de Lille décidait d’ailleurs de titulariser le défenseur slovaque ainsi que Nemanja Radonjic, habituellement laissé en tribunes. 

    Cependant, rien ne s’est passé comme prévu pour le club 11 fois champion de France. Avec une prestation insipide en terre allemande, les habituels remplaçants olympiens n’ont pas saisi leur chance. Crédité d’une note de 2/10 dans la Provence, Thomas Hubocan semble avoir scellé son destin dans le sud de la France. 


    Au même titre que l’ancien joueur du Dinamo Moscou, Jordan Amavi a également vécu un match catastrophique. Ayant peu à peu perdu sa place de titulaire, le Varois n’a pas su saisir sa chance. Le club olympien se serait d’ailleurs déjà activé pour trouver un remplaçant a l’ancien latéral gauche de l’OGC Nice. À l’issue du match, l’entraîneur marseillais faisait une déclaration lourde de sens sur l’avenir des habituels remplaçants. « C’est un match à oublier, c’est une mauvaise soirée, c’est tout. Il y en a qui ont perdu des points ce soir et ça m’aidera à faire des choix plus faciles aussi » déclarait l’ancien tacticien de l’AS Rome avant de poursuivre : « Certains avaient l’occasion de se montrer ce soir, ils ne l’ont pas fait. Il y aura moins de matches sans la Coupe d’Europe, on jouera les trois compétitions qu’il nous reste à fond avec les meilleurs joueurs le plus souvent sur le terrain. » Comprenez par là de moins en moins de turnover et donc, de moins en moins de temps de jeu pour Amavi, et Hubocan, mais aussi la paire Germain-Mitroglou, inexistante devant. Gregory Sertic, qui faisait aussi partie du voyage a eu de son côté la chance de ne pas entrer en jeu. Quant aux recrues de l’été, Caleta-Car et Radojnic, Garcia a quand même tenu à les préserver en estimant que « c’était les deux meilleurs marseillais sur le terrain ». Pour ceux qui ont vu le match, c’était pas très difficile…


    Désormais délesté de compétitions européennes à la mi-saison, l’OM devra probablement se séparer de joueurs dont le temps de jeu sera quasi-inexistant. Autant d’éléments qui laissent présager d’un mercato hivernal agité sur le Vieux-Port. 


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club