En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Retour aux choses sérieuses

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    Retour aux choses sérieuses

    2 déc. 2018

    Garcia ressort ses cadres face à Reims pour grimper sur le podium.

    Trois jours après la claque reçue à Francfort pas les remplaçants, Rudi Garcia compte sur ses cadres pour entretenir la bonne dynamique en championnat et faire monter son équipe sur le podium.

    D’entrée de jeu, pour présenter le match de la 15ème journée face à Reims, Rudi Garcia l’a replacé dans son contexte. Son OM, humilié en Ligue Europa jeudi dernier à Francfort, est dans le coup en championnat. Vainqueur à Amiens la semaine dernière et face à Dijon juste avant la mini trêve internationale, les Phocéens tenteront la passe de 3 en fin d’après midi à l’Orange Vélodrome. « On veut enchainer une troisième victoire de suite, parce que ça veut dire prendre des points », expliquait l’entraîneur Marseillais en conférence de presse. « Il y a deux journées, on était à six points du podium et nous sommes revenus à un point ». Depuis, le nul entre Lyon et Lille a même offert la possibilité aux Marseillais de grimper sur le podium. A égalité avec Lyon, voir mieux en cas de victoire par 3 buts d’écart. Cette séparation entre la Ligue Europa (« une campagne complètement ratée ») et le championnat obsède tellement le coach marseillais qu’il se trompe même dans son estimation comptable de la situation. « Par rapport à la saison dernière, on a 3 points de moins en raison notamment de cette défaite à Nîmes que l’on traine (1-3, 2ème journée) ». Sauf que ce n’est pas 3 mais 6 points (soit le double) qui séparent le Marseille 2017/2018 de l’OM 2018/2019 au matin de la 16ème journée (31 contre 25). Un écart qui pourrait même passer à 7 points (l’OM avait 32 points après 16 journées la saison dernière) si Reims venait à créer la surprise en gagnant tout à l’heure…

    Une possibilité que Garcia, et on le comprend, n’envisage pas. « En championnat, on est plutôt bien, on sait gagner des matchs, et on est dans la course pour une place en Ligue des Champions à la fin de la saison », s’auto satisfait l’entraîneur marseillais.

    Victoire obligatoire avant d'aller à Nantes et Saint-Etienne

    Avant deux déplacement périlleux à suivre (à Nantes mercredi et à Saint-Etienne dimanche prochain), Marseille a quand même plutôt intérêt à ne pas se prendre les pieds dans le tapis face aux Rémois. Et l’état physique et mental des remplaçants, passés au travers jeudi à Francfort, ne laisse que peu de possibilités à l’ancien coach de Lille. « On va jouer 7 matchs en 21 jours avant la trêve, je vais donc avoir besoin de tout mon groupe, lâche-t-il. Mais ceux qui sont les plus performants seront sur le terrain ». Ce qui veut dire que Mandanda, Thauvin, Payet, Ocampos, Njie, Sanson ou Rami, tous préservés en Allemagne, vont joueur contre Reims (sauf blessure). Sans doute pas Strootman, qui s’est très peu entrainé avec le groupe cette semaine.

    Face à des Rémois difficiles à manœuvrer à l’extérieur, mais qui marquent peu loin de leur base (5 buts inscrits en 7 matchs), Garcia veut un groupe « ambitieux, qui fait du jeu et marque des buts, comme on a su le faire à Amiens ». En priant pour que Thauvin soit dans un grand jour. Comme à Amiens.

    > OM - Reims, 17H (Orange Vélodrome)


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club