En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Rongier : « après Lille, on y verra plus clair »

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    Rongier : « après Lille, on y verra plus clair »

    14 févr. 2020

    > Lille - OM (dimanche, 21h)

    En cas de victoire dans le nord, les Marseillais écarteraient pratiquement définitivement les Lillois (repoussés à 11 points) de la course à la deuxième place. Mais Rongier et ses coéquipiers arrivent fatigués après l'accumulation des matchs avec un effectif restreint...

    La veille du choc de la 25ème journée de Ligue 1 avec le déplacement de son équipe (2ème) à Lille, Valentin Rongier a défini l’importance de cette rencontre. « Il n'y aura rien de définitif après ce match, mais si on ne perd pas et qu'on ne fait pas de faux pas, on y verra plus clair. On est deuxièmes, on doit l'assumer, on sait que ça va revenir fort derrière, on n'a pas beaucoup de jokers ». Dans la foulée ,de l’élimination en quart de finale de la Coupe de France à Lyon, le milieu de terrain marseillais a tenu le même discours que son coach dès la fin du match à Lyon : « on veut gagner à Lille pour mettre notre adversaire à 12 points et maintenir Rennes (qui ira à Reims dimanche) à 8 points » insistait Villas-Boas, tout juste déçu par l’élimination en quart de finale de la Coupe de France. Tous les Marseillais sans exception sont obsédés par la deuxième place et comptent bien mettre tous les ingrédients nécessaires pour l’obtenir. Et même si à Lyon, les Marseillais ont semblé être à bout de force. « Oui, il y a de la fatigue, mais c'est pareil pour toutes les équipes », tempère l’ancien Nantais. « Notre effectif est un peu court, d'où la fatigue plus importante, mais la récupération a été bien gérée. Le fait de retrouver des semaines à un match va nous faire du bien ».

     

    « On sait que quand Payet n'est pas là, il n'y aura pas de coup d'éclat ».

    En attendant des semaines un peu plus tranquilles (avec Nantes, Nîmes et Amiens comme adversaires), les Marseillais veulent prouver qu’ils méritent leur deuxième place. Si Mandanda et Benedetto, absents à Lrémeyon (Mandanda était sur le banc) sont déclarés aptes, un doute subsiste pour Payet, sorti prématunt mercredi. « C’est du 50/50 » a expliqué Villas-Boas en conférence de presse. Pour Rongier, il est clair qu’un forfait du meilleur joueur de l’OM serait grandement préjudiciable. « On sait que quand il n'est pas là, il n'y aura pas de coup d'éclat ». Sans lui, l’OM cherchera alors le point du nul. « Cela permettrait de maintenir l'écart et ce serait un bon résultat. » conclut le milieu marseillais.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club