En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Rudi Garcia : « s’appuyer sur ce qu’on a fait contre Monaco »

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    Rudi Garcia : « s’appuyer sur ce qu’on a fait contre Monaco »

    15 janv. 2019

    INTERVIEW

    Avant d’aller à Saint-Etienne, Rudi Garcia a affiché sa satisfaction après la réaction de son équipe contre Monaco. Persuadé qu'avec le même état d'esprit, l’OM peut gagner à Geoffroy-Guichard.

    Avec le recul, quel regard portez-vous sur l'ambiance particulière de la soirée de dimanche ?


    Dimanche, il a fallu jouer avec une partie de nos supporters qui étaient contre nous, et pire que ça encore : ils encourageaient Monaco. C'est difficile à vivre, niveau confiance, pour les joueurs, et c'est pour ça que je leur tire un grand coup de chapeau. J'ai vu une équipe de l'OM qui a tout fait pour gagner dans les 30 dernières minutes. Avec un soutien sans faille, on peut même se demander si nous n'aurions pas gagné le match...

    Après le match, les joueurs sont allés à la rencontre des supporters, mais on n’a pas forcément senti que c’était spontané…

    On n'avait rien prévu, c'est pour ça que le groupe a eu une attitude qui n'était pas uniforme, tout de suite. On n'a pas voulu fabriquer de l'image, ça c'est complètement faux. Moi, j'ai juste voulu m'atteler à une chose, car je suis le guide : je veux que mes joueurs soient ensemble, solidaires, soudés. Je voulais que personne ne reste au vestiaire. Quoiqu'on fasse, on devait le faire ensemble. Par deux fois, les supporters ont demandé à nous rencontrer, par deux fois, cela ne s'est pas fait, mais on était d'accord et on l'est toujours. Si c'est cette semaine, après le match à Saint-Etienne, ce sera avec un grand respect qu'on se rencontrera. On a besoin de tout le monde. L'année dernière, de fantastiques ambiances nous ont permis d'aller jusqu'en finale de Ligue Europa. Avec un 12ème homme à fond derrière l’équipe, on sait ce que peut donner le Vélodrome. C'est à nous de remettre tout le public derrière nous.

    Pour vous, les réunions de la semaine dernière ont donc été constructives…

    Si je m'en réfère à l'implication des joueurs, à leur investissement, oui. La semaine a été difficile émotionnellement, psychologiquement. Mais tout ce qu'on a fait a permis de voir une équipe de Marseille qui a fait ce que j'attendais d'elle. Encore une fois, il faut trouver le juste équilibre. Garder les joueurs sous tension trop longtemps, trop souvent peut aussi avoir l'effet adverse. Entre les paroles et les actes de mes joueurs, j'ai beaucoup de confiance.

    « Nous aussi on a une bonne équipe »

    C’est l’état d’esprit qui vous anime avant le match à Saint-Etienne ?

    Je pense qu'on peut s'appuyer sur ce qu'on a fait dimanche pour faire un meilleur résultat. Face à Monaco, le contenu était bon, même si on a eu un petit peu de difficultés en fin de première période et en début de seconde, dans nos temps faibles. En même temps, vu le contexte et la semaine qu'on venait de passer, ça paraissait un peu logique. On méritait de mener au score. Malgré l'injustice, on a vu un groupe qui a poussé, qui a acculé Monaco dans les cordes.

    Saint-Etienne est sur une dynamique positive, c’est une équipe qu’il va être difficile de bousculer…

    On va affronter une bonne équipe. Mais nous aussi, on a une bonne équipe. Comme l'a dit Jordan (Amavi), on joue toujours pour gagner. J'aurais aimé que les joueurs soient couronnés par une victoire, ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave, on va remettre l'ouvrage sur le métier. Si vous êtes objectifs et que vous vouliez une preuve que les joueurs sont solidaires, soudés, le staff avec, je pense que vous l'avez eue dimanche.

    En cas de défaite, vous serez décroché au classement…

    Ça na pas de sens de parler de ça maintenant. Il reste 20 matches à jouer, 60 points en jeu, à nous d'en prendre le plus possible.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club