En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Saint-Etienne veut prendre la 3ème place à Lyon

    Saint-Etienne

    Ligue 1

    Saint-Etienne

    Saint-Etienne veut prendre la 3ème place à Lyon

    15 avr. 2019

    Quand le rêve devient réalité...

    Revenus à 3 points de leur ennemi juré, les Verts rêvent de Ligue des Champions et ils ont bien raison. 43 ans après l'épopée de 76, Saint-Etienne n'a jamais été aussi près de renouer avec son illustre passé...

    Cette fois c’est du concret. 4ème à 3 points de Lyon (3ème) à 6 journées de la fin, on serait à la limite de la faute professionnelle de ne pas parler de Ligue des Champions pour les Verts. «  Cela va être long et difficile, on est ambitieux mais il faut aussi être réalistes, explique Mathieu Debuchy. D'autres équipes sont mieux armées que nous pour le podium. On va s'occuper de nous, c'est la priorité. » Le mot n’est pas prononcé, il faut le suggérer pour que le héros de la victoire contre Bordeaux (auteur d’un doublé alors qu’il aurait dû sortir après s’être fait entaillé le tibia…) se lâche. « La Ligue des Champions, ce serait énorme ! ».

    Si les Verts ont écrit leur légende avec l’épopée de la bande à Herbin en 1976 (finale perdue face au Bayern), ils n’ont en revanche jamais participé à la version moderne de la Ligue des Champions qui date de 1992. « On va se battre jusqu'au bout, poursuite Debuchy on a des ambitions et avec un public comme ça on ne peut que faire de bonnes choses. Je pense que pas mal d'équipes le savaient, mais on l'a démontré encore plus, on pourra compter sur nous ».

    « Continuer à avancer »

    Une chose est sûre : la victoire contre Bordeaux, dans un stade en folie, a donné une grosse confiance aux Stéphanois au moment d’aborder le sprint final. « On reprend la 4ème place mais ce n’est qu’une étape, souligne Jean-Louis Gasset. Quand on regarde derrière nous, on voit qu’on a deux points d’avance. Quand on regarde devant nous, on constate qu'on a trois points de retard. Il reste 18 points à prendre, alors on va continuer à avancer. Depuis Lille, on a pris 10 points sur 12 possibles et marqué 12 buts. Le bilan est positif. Notre équipe est expérimentée, elle devient intéressante quand elle sent la dernière ligne droite arriver. »


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club