En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Saint-Maximin nous laisse sur notre faim

    Nice

    Ligue 1

    Nice

    Saint-Maximin nous laisse sur notre faim

    26 janv. 2019

    > Nice - Nîmes (20h)

    Parfois trop individualiste, le joueur formé à Saint-Etienne nous laisse sur notre faim. Entraîneurs et coéquipiers attendent plus de lui, même s’il a progressé depuis son arrivée à Nice.

    Meilleur dribbleur de Ligue 1, cette saison avec 88 tentatives réussies sur 116, (devançant notamment Neymar), Allan Saint-Maximin est devenu incontournable dans l’effectif de Patrick Vieira. Avec 5 buts inscrits en 19 matchs de championnat, le joueur passé par Hanovre est également le meilleur buteur du club azuréen cette saison. Des statistiques plus qu’honorables justifiant l’investissement important consenti par le président Rivère qui a déboursé 10 millions d’euros pour s’attacher ses services en août 2017. Un record pour le club azuréen.

     Joueur précoce (il joue son premier match officiel en août 2013 à 16 ans), le numéro 7 niçois a su confirmer ses capacités d’élimination et d’accélération. Capable de dynamiter l’attaque sudiste, Saint-Maximin se montre également à son aise dans les grands matchs. Buteur face à Lille en novembre, l’attaquant s’est de nouveau distingué face à Bordeaux puis Monaco récemment. 

    Favre : « C’est facile de courir avec le ballon, après il faut jouer juste avec les autres »

    Pourtant, l’individualisme du joueur coûte parfois cher à l’OGC Nice. Tardant à lâcher le ballon, l’ancien bastiais annihile trop souvent des occasions. On se souvient notamment du film sur Patrick Vieira dans lequel on voyait Mario Balotelli lui reprocher de ne pas donner assez vite le ballon…

    Le manque de contribution défensive pèse également sur le jeu de Saint-Maximin. Des carences que le joueur semble pourtant vouloir effacer a en croire son entraîneur, Patrick Vieira qui complimentait son attaquant après le match nul face à Monaco le 16 janvier. « Allan a beaucoup travaillé » reconnaissait Patrick Vieira. « Je suis content de ce qu'il a montré et des sacrifices qu'il a fait pour l'équipe ». 


    N’empêche qu’on a l’impression qu’il manque quelque chose au natif de Chatenay-Malabry en région parisienne, pour passer un palier. Quand on a ses qualités de vitesse et de drible, on doit faire mieux que ses 5 buts et 2 passes décisives.

    On se souvient des commentaires de Lucien Favre à son sujet, en août 2017 après le match de barrage de l’OGC Nice face à Naples. « C’est facile de courir avec le ballon, après il faut jouer juste avec les autres,  combiner avec des joueurs au milieu de terrain, savoir déstabiliser les adversaires, expliquait l’ancien coach niçois. Il y a beaucoup de travail. Il a énormément de qualités, mais ça, ça va prendre du temps ». En une saison sous la responsabilité du Suisse, le joueur formé à Saint-Etienne a déjà beaucoup progressé. Pour aller encore plus haut, il sait ce qui lui reste à faire. Et Nice compte bien en profiter.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club