En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Tuchel : « on a beaucoup de respect pour Lyon »

    Interview

    Ligue 1

    Interview

    Tuchel : « on a beaucoup de respect pour Lyon »

    3 févr. 2019

    > Lyon - PSG (21h)

    Avec le choc de la 23ème journée de Ligue 1, Thomas Tuchel a passé en revue toute l'actualité du PSG. Le match contre Lyon bien sûr, mais aussi le mercato, Adrien Rabiot et Neymar...

    Quel est votre état d'esprit avant de jouer à Lyon ?

    
Ils n'ont pas perdu un match en Ligue des champions, ils ont gagné à Manchester contre City. C'est une équipe avec beaucoup de qualité et c'est mérité qu'ils soient en 8es de finale. C'est un grand défi de les jouer, ils attaquent avec beaucoup de courage et de qualité. Le défi sera de défendre avec une bonne organisation, tous ensemble, en équipe. Avec beaucoup de phases de possession pour avoir des occasions. On a beaucoup de respect pour eux. On doit réaliser une performance complète, sinon on n'aura pas de possibilité de gagner.

    L'équipe qui va jouer à Lyon a-t-elle des chances de jouer à Manchester ?

    
Tous les matches de ce niveau sont un bon test. Le match à Lyon est super dur, super difficile car cette équipe a beaucoup de qualités. C'est une équipe de top niveau. Ça va nous servir pour montrer nos qualités aussi. En défense et en attaque.

    Les propos de Jean-Michel Aulas*, ça vous amuse ou ça vous agace ?


    J'ai entendu ça il y a dix minutes. Et j'aurai oublié ça dans dix minutes. Ce sont des choses politiques, c'est pour taquiner. Nous, on prépare ce match seulement sur le plan sportif.

    On vous dit agacé de ne pas avoir pu recruter un deuxième milieu de terrain lors du mercato…

    En colère ? Non… Vous savez que le mercato d’hiver est toujours très compliqué... Qui veut perdre un de ses joueurs à cette période de l’année ? Une équipe se compose pendant l’été. Si tu dois faire beaucoup de choses en hiver, il y a une grande chance que tu sois déçu.

    Si je suis satisfait complètement ? Non. Mais on doit l'accepter. Le plus important pour un entraîneur, c'est se concentrer sur les choses qui sont possibles. Je travaille avec les joueurs qui sont là.

    « Leandro Paredes a la qualité pour jouer avec nous »

    Qu’est-ce que Leandro paredes peut apporter à votre équipe ?

    Si je suis satisfait avec Leandro Paredes ? Oui, très, je crois vraiment qu'il peut être un joueur très important pour nous. Il a la personnalité, la qualité pour jouer pour nous. Il a une bonne lecture de jeu, peut accélérer le jeu avec sa qualité de passe. Il peut trouver de bonnes positions sur le terrain pour trouver les autres.

    On dit que vous insistez pour que Rabiot soit réintégré pour finir la saison… On peut s’attendre à le revoir sous le maillot du PSG ?

    Je n'ai pas de demandé ça. La situation est la même qu'en novembre. Le club a demandé de suspendre Adrien. Comme j'ai dit, je peux comprendre le club et j'accepte cette décision. Rien n'a changé.

    On dit aussi que vos relations avec Antero Henrique sont devenues très tendues…

    
Il y a beaucoup de choses dans la presse mais ce n'est pas le moment de commenter ces choses. Tout le monde sait quel était mon souhait pour mon équipe. C'était mon souhait cet été et cet hiver. Je comprends que le mercato d'hiver est super difficile. Notre relation pendant le mercato est toujours très proche. J'ai mes avis, il a les siens. On doit faire le mieux pour le club. Je ne sais pas si le dernier jour ou les deux derniers jours sont les meilleurs pour trouver la solution…

    Le mois de janvier reste forcément une période délicate…

    Je crois à mon vestiaire et à mes joueurs. Chaque transfert, c’est aussi un changement dans le vestiaire et je dois protéger mon vestiaire. C'est quelque chose de délicat. C'est mon job de protéger ça. Seulement l'entraîneur peut le protéger.

    L’actualité du PSG, c’est aussi la blessure de Neymar, quelles sont vos relations avec lui en ces temps difficiles ?

    
Quand il est au centre d'entraînement, je le prends dans mes bras ; quand il n'est pas là, je lui écris des textos. Je lui montre que je crois toujours en lui, que je suis triste qu'il ne soit pas là. On blague ensemble. On reste en contact. Comme tous les joueurs brésiliens, il a besoin de sentir qu'on a confiance en lui. C'est important de ne pas perdre le contact avec lui pendant cette période. C'est important qu'il ne disparaisse pas de nos esprits car on a beaucoup de matches. Actuellement, on se concentre sur sa convalescence.

    * « le PSG est dans l’irréel, et nous on va jouer contre un Etat », a déclaré le président de l’OL dans un entretien paru dans Le Progrès. Avant de poursuivre par une phrase énigmatique. « On ne va pas dire que l’on est le pays uniquement des Gilets jaunes, mais un peu de décence devrait être ressentie par les instances et les politiques »


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club