En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Villas-Boas : « un match qui arrive dans un contexte dangereux »

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    Villas-Boas : « un match qui arrive dans un contexte dangereux »

    19 déc. 2019

    > OM - Nîmes (samedi, 20h45)

    L'entraîneur de l'OM se méfie terriblement de ce dernier match de la phase aller qui va se disputer dans un climat très particulier...

    Que gardez-vous de votre dernier match à Metz qui a mis fin à votre série de victoires ?
    Il y a eu des émotions contrastées. Après la rencontre, tu te dis qu’un point à Metz, ça va compte tenu des circonstances du match. On a raté notre première mi-temps, il y a eu beaucoup d'erreurs, on l'a payé cher. Avec tous les ingrédients mis en seconde période, on a sauvé ce point. Notre série de victoires est terminée…

    Quel est votre état d’esprit avant d’accueillir Nîmes pour le dernier match de l’année ?

    On affronte Nîmes dans un contexte dangereux. A quelques jours de Noël, des vacances, à un moment tout le monde pense aux fêtes avec la famille… On va rappeler aux joueurs toute l'attention qu'il faudra pour cette rencontre, le plus possible.

    Le statut de l’adversaire, en grandes difficultés depuis le début de saison, peut aussi provoquer de la facilité…
    Nîmes est une équipe qui compte sur ses quatre offensifs devant, qui attaque bien, via des transitions. Évidemment, les résultats ne sont pas là, comme pour Metz d'ailleurs, ils sont dans une situation similaire. J'espère qu'on pourra profiter de leur manque de confiance, mais je pense que Nîmes va jouer comme Metz contre nous : ils n'ont rien à perdre. Tu viens au Vélodrome et tu joues, tu essaies d'impressionner. Nous, on veut utiliser la force du Vélodrome pour créer une atmosphère de pression pour l'adversaire, pas d'anxiété pour nous.

    Un autre résultat qu’une victoire ferait désordre avant la trêve…

    On doit absolument gagner. La semaine dernière, on a parlé de profiter des résultats de Rennes et de Lille, ils ont gagné tous les deux et on a raté le coche avec un nul à Metz. On ne peut pas se permettre de rater une telle opportunité contre Nîmes.

    Après ce match, ce sera la trêve puis le mois de janvier et son mercato… L’OM peut se permettre de saisir des opportunités ?

    Sans départ, il n'y aura pas d'arrivée. On ne fera rien. C'est l'information que j'ai et elle n'a pas changé. Et moi, je n'ai pas d'intérêt à ce que cette équipe change trop. Le mercato hivernal est un marché de plus en plus étrange, qui s'accélère fin janvier, dans la dernière semaine. Il faudra surveiller les prêts de joueurs qui aspirent à disputer l'Euro et ne jouent pas dans leur club. Mais nous ne serons pas présents sur le marché des prêts. L'effectif est limité, on l'a vu cet automne, on a fait quatre matches sans victoire après Montpellier (1-1) à cause des absences. Je ne m'attends pas non plus à de nombreuses offres pour nos joueurs, car le mercato hivernal est souvent plus onéreux que le marché d'été, les clubs n'ont pas le temps de négocier.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club