En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le Red Star voit rouge

    RED STAR

    Ligue 2

    RED STAR

    Le Red Star voit rouge

    2 déc. 2018

    Le club du 93 file vers le National...

    11 défaites en 16 matchs de Ligue 2, voilà le terrible bilan du Red Star depuis le début de saison. Battu sèchement à domicile le week-end dernier par Troyes (0-3), le club audonien semble au fond du trou. Désormais dernier au classement, le club présidé par Patrice Haddad va devoir réussir un exploit pour se maintenir.

    Champion de National 1, la saison dernière, le Red Star vit maintenant des heures sombres. Privé de son mythique Stade Bauer, et jouant cette saison au Stade Pierre Brisson de Beauvais (Oise), le club cinq fois vainqueur de la Coupe de France (à une époque que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître) enchaîne les défaites dans l’antichambre de l’élite. Voulant créer un électrochoc dans un groupe touché moralement, les dirigeants n’ont pas hésité à limoger Régis Brouard, l’entraîneur de la montée, en octobre dernier.


    Au lendemain de la claque reçue à Beauvais face à Orléans (12ème journée, 0-4), Faruk Hadzibegic était désigné pour relancer le club basé à Saint-Ouen. Passé par Arles et Valenciennes, l’entraîneur bosnien lançait très vite l’opération maintien en relançant des joueurs en manque de temps de jeu (notamment Teddy Teuma, milieu de terrain de 25 ans). Mais après un premier match nul encourageant face au Stade Brestois, 2ème, les verts et blancs se sont littéralement écroulés successivement face à Béziers (0-3), Nancy (1-0), et Troyes (0-3). Trois défaites consécutives qui propulsent le Red Star à la dernière place du classement. Pas de quoi démoraliser l’ancien sélectionneur de la Bosnie qui affiche sa détermination. « Nous devons progresser dans tous les secteurs. On va davantage travailler. Ça va payer, explique le technicien sur le site du club. Je le répète, il y a cette volonté de s’en sortir. L’équipe, même si nous avons des défauts, regorge de joueurs de qualités. On se doit d’améliorer les choses, individuellement comme collectivement. Nous travaillons pour trouver les meilleures combinaisons entre les joueurs. »

    La mission maintien est de plus en plus compromise pour les coéquipiers de Nicolas Douchez avec un déplacement périlleux dès ce mardi sur la pelouse du FC Metz, leader, suivi d’un match capital face à Sochaux (en pleine crise) et pour finir avant la trêve, le derby francilien contre le Paris FC (à Charlety).


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club