En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Promu au rang de surprise !

    Grenoble 38

    Ligue 2

    Grenoble 38

    Promu au rang de surprise !

    1 déc. 2018

    Les promus créent la sensation

    En cas de nouvel exploit tout à l’heure face à Metz, Grenoble grimpera sur le podium ! Même si le leader de la Ligue 2, redoutable à l’extérieur (1 défaite et 1 nul seulement en 8 matchs), venait à s’imposer, les Grenoblois pointeraient toujours à la 5ème place (synonyme de play-off) au soir de la 16ème journée. Dans le pire des cas à 2 points du troisième, Lorient. Un début de saison exceptionnel pour le promu, que peu d’observateurs avaient senti.

    Après une fin de saison compliquée (match de barrage joué à huis clos, éviction de Guegan, l’entraîneur des deux montées successives, remplacé 5 jours avant le début de la saison par Philippe Hinschberger), on pouvait s’inquiéter pour Grenoble. Mais, neuf ans après son passage éclair en Ligue 1, le club de l’Isère qui aura finalement mis 7 ans à s’en remettre (après le dépôt de bilan en 2011, le club est reparti en CFA2, équivalent de la 5ème division nationale, avec le statut amateur) surprend agréablement. Pour leur grand retour chez les pros, les Isérois se sont rapidement installés dans la première moitié de tableau, laissant le Red Star et Béziers, les deux autres promus, loin derrière.

    Son bon début de saison, Grenoble le doit d’abord à un recrutement intelligent. A l’image de la paire Mombris - Mchangama, venus gratuitement du Gazélec Ajaccio où ils étaient arrivés en fin de contrat. Le premier est solide derrière, alors que le second (photo), auteur de 5 passes décisives et deux buts en 15 apparitions, est le principal animateur du jeu offensif. Indésirable à Dijon, le jeune Jessy Benet est aussi venu poser ses valises à Grenoble à moindre frais. Le milieu de terrain de 23 ans, passé la saison dernière par Avranches, s’éclate en Isère où il a déjà inscrit deux buts.

    Grenoble a aussi réussi un gros coup en faisant signer gratuitement Ryan Sanusi, ancien capitaine du Sparta Rotterdam (Pays-Bas). Le milieu de terrain belge de 26 ans apporte de l’expérience à une équipe qui craignait d’en manquer. Malin, Grenoble a aussi récupéré le Français Nicolas Taravel, qui jouait la saison dernière à … a Pafos, club de D1 chypriote.

    « Il serait inopportun et mal placé de viser autre chose que le maintien, tempérait toutefois déjà en août Philippe Hinschberger, après les 7 points pris en 3 matchs par son équipe. On a l’ambition de retrouver une place parmi les bonnes équipes de Ligue 2. On visera donc le maintien avec l’objectif de conserver la dynamique actuelle ».

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que la dynamique a bien été entretenue par le successeur de Bruno Guégan. Grenoble est tout simplement l’équipe de Ligue 2 qui a pris le plus de points entre la 10ème et la 15ème journée (13 points en 6 matchs), à égalité avec le FC Metz !

    Inschberger : « on s’est donné les moyens de perdre ce match »

    Le succès face au Red Star à Beauvais (3-2, 9ème journée) restera un tournant important de la saison. « On a été à la hauteur de l’événement en décrochant une première victoire à l’extérieur », expliquait à l’époque l’ancien coach du FC Metz (qui avait pensé à le faire revenir avant d’opter pour Antonetti). « C’est important pour la confiance », soulignait de son côté le milieu de terrain Ryan Sanusi. Alors que les observateurs parlaient de déclic pour permettre aux Isérois de rester dans la première partie de tableau, Jessy Benet, lui, mettait l’accent sur la nécessité de mieux défendre. « Il faut qu’on prenne moins de buts, parce qu’on en marquera pas 3 à chaque fois ». Les succès à Nancy (2-1) et surtout à Orléans (3-0) ont confirmé que les Grenoblois avaient retenu la leçon.

    Seul petit hic, les difficultés de Benet et ses partenaires à prendre des points contre les « gros » du championnat. Battus à Lorient, comme face à Brest et à Troyes sur leur pelouse, les promus ont juste réussi à accrocher Lens à Bollaert le 24 novembre dernier (0-0). La venue de Metz pourrait leur permettre de faire basculer la balance en leur faveur. Mais surtout, les rapprocher un peu plus du maintien. « Je ne vais pas vous dire qu’on est en avance sur notre tableau de marche puisqu’on n’en a pas fait, mais arriver à la trêve aux alentours de 30 points (ndlr : Grenoble en a 27 après 15 journées), c’est très bien », estime Hinschberger. Et au coach de Grenoble d’enlever la pression à ses joueurs. « Metz est le leader incontesté du championnat et je pense qu’il le restera jusqu’à la fin de saison. Nous, après quatre mois de compétition, on s’est donné les moyens de pouvoir perdre ce match, donc il ne faut pas dramatiser ». Il oublie de dire que Grenoble s’est aussi donné les moyens de le gagner.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club