En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    10 recrues attendues au tournant

    Transferts

    10 recrues attendues au tournant

    4 sept. 2019

    Retour sur le mercato

    Le mercato s’est refermé lundi soir après près de 3 mois très actifs pour les clubs français. Si Monaco, Paris et Lyon ont été particulièrement actifs, d’autres clubs, comme l’OM, Rennes ou Nice, se sont également distingués avec le recrutement de joueurs qui sont appelés à marquer la Ligue 1 de leur empreinte.

    Guillermo Maripan (Défenseur, 25 ans, Monaco)

    Venu à Monaco pour résoudre le problème de défense qui plombe l'équipe depuis deux ans, le géant chilien était très attendu sur le Rocher. Lancé sans doute un peu vite dans le grand bain à Strasbourg, vue l’urgence de la situation, il est passé à travers, mais ce match raté ne reflète pas son véritable niveau. Enfin doit-on l’espérer… Très athlétique, fort sur l’homme et très bon tactiquement, l’ancien de Levante a couté 18 M€. Le genre de transfert qui ne donne pas le droit de se rater une seconde fois…

    Mauro Icardi (Attaquant, 26 ans, PSG)

    Prêté avec option d’achat par l’Inter Milan (moyennant 5 M€), l’Argentin est la bonne surprise de cette fin de mercato. Meilleur buteur de Série A en 2015 et 2018, c’est un crack qui débarque en Ligue 1. Comment va se passer son intégration au PSG et la concurrence avec les autres stars de l’équipe (Cavani en premier lieu) ? C’est le facteur X…

    Raphinha (Attaquant, 22 ans, Rennes)

    Le jeune ailier brésilien du Sporting Portugal arrive en Bretagne précédé d’une belle réputation de grand espoir. Pour le recruter et en faire le successeur d’Ismaïla Sarr, les Rennais n’ont pas hésité à faire un chèque de 20 millions d’euros, soit tout juste un de moins que la recrue la plus chère de l’histoire, le Brésilien Severino Lucas (150 millions de francs). A l’époque, le Brésilien avait même porté l’étiquette de la recrue la plus chère de la Ligue 1, avant d’en devenir l’un des plus grands flops de l’histoire. Rennes prie pour que l’histoire ne se répète pas…

    Keylor Navas (gardien, 32 ans, PSG)

    C’est avec ses 3 Ligues des Champions remportées avec le Real Madrid que le Costaricien de 32 ans a débarqué à Paris ! Un sacré renfort pour le PSG et une nouvelle star pour la Ligue 1. Alors qu’il prend la place d’un champion du monde français, ses performances vont être scrutées dans le moindre détail.

    Un an après l’arrivée de Buffon, l’ancien protégé de Zidane est sans doute le plus grand gardien à fouler les pelouses de notre championnat. Avec cette précision importante : il a quasiment 10 ans de moins que son prédécesseur dans le but du PSG !

    Jean-Kevin Augustin (Monaco)

    Après Ben Yedder et Slimani, le joueur formé au PSG est le troisième attaquant recruté par l’AS Monaco. Il sort d’une saison compliquée avec Leipzig, qui ne comptait plus sur lui et a accepté de le prêté (moyennant 3 M€) et a encore tout à prouver. Même si sa première année en Bundesliga a été plutôt réussie (10 buts en 30 matchs, toutes compétitions confondues), le joueur de 22 ans doit aussi se faire pardonner ses écarts de conduite avec les espoirs (réaction d’humeur après un remplacement, refus de venir jouer un match amical…) et surtout, retrouver son meilleur niveau, malgré une sévère concurrence.

    Le plus grand pari : Renato Sanches (Lille)

    Joachim Andersen (défenseur, 23 ans, Lyon)

    Plus chère recrue de l’histoire de l’OL (bonus compris), le Danois de 23 ans est attendu au tournant. Malgré son jeune âge, les Gones comptent sur lui pour sécuriser une défense centrale souvent décriée ces dernières années. Associé à Denayer (24 ans), il forme la plus jeune charnière centrale de Ligue 1, mais on le leur pardonnera pas grand chose.

    Dario Benedetto (Attaquant, 29 ans, OM)

    Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité. Auteur d’un mercato minimaliste, l’OM n’a enregistré que trois renforts cet été : Alvaro Gonzalez (prêté par Villarreal) en défense, Valentin Rongier au milieu et Dario Benedetto (acheté 15 millions à Boca Juniors) en attaque. Dès son premier match comme titulaire à Nantes, l’Argentin a inquiété. Mais le doute a été de courte durée. A Nice (3ème journée) puis face aux Verts (4ème journée), l’ancien de Boca Juniors a été le principal artisan des deux victoires de l’OM. Comme annoncé, le joueur de 29 ans s’est distingué par sa combattivité, son sens du collectif et sa grande activité physique. Mais sur la Côte d’Azur comme au Vélodrome quelques jours plus tard, Benedetto a aussi fait parler ses talents de buteur. Ce pourquoi on est allé le chercher. Facile à dire mais plus compliqué à faire...

    Kasper Dolberg (attaquant, 21 ans, Nice)

    Plus chère recrue de l’histoire de l’OGC Nice (20,5 M€), le buteur danois arrive de l’Ajax où il a passé une dernière saison compliquée, regardant le plus souvent du banc les exploits de son équipe en Ligue des Champions. Il a quand même inscrit 11 buts en 34 matchs toutes compétitions confondues. Des stats correctes, comme ses 33 buts en 90 matchs joués en 3 saisons avec l’équipe première. Il arrive dans une équipe où le secteur offensif ressemblait à un désert. Entouré par Ounas et Claude-Maurice (entre autres), il a tout pour réussir.

    Tiémoué Bakayoko (Milieu, 25 ans, Monaco)

    Deux ans après la paire exceptionnelle qu’il formait avec Fabinho, le longiligne international français revient à Monaco pour rattraper son passé. A défaut de remonter le temps, l’ASM espère surtout remonter au classement et retrouver rapidement le podium, qui demeure l’objectif du club. Prêté par Chelsea, moyennant 3 M€, le joueur de 25 ans est là pour sécuriser le milieu et redonner à Monaco son équilibre perdu.

    Renato Sanches (Milieu, 22 ans, Lille)

    Plus jeune vainqueur d’un Euro, il y a trois ans en France, le grand espoir portugais de 22 ans s’est perdu au Bayern et revient dans l’hexagone pour lancer véritablement sa carrière. Lui aussi est la plus chère recrue de l’histoire du LOSC, ce qui lui met une drôle de pression. Il a tellement eu du mal pendant trois ans en Bundesliga, qu'on en est à se demander si son Euro 2016 n'était pas son heure de gloire... Bien sûr, on ne le souhaite pas aux Lillois.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club