En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Angers, la menace Bahoken

    Angers

    Transferts

    Angers

    Angers, la menace Bahoken

    21 août 2019

    Bordeaux, Nice et Saint-Etienne à l'attaque ?

    Déjà pillé de ses deux meilleurs joueurs avec les départs de Flavien Tait à Rennes et Jeff Reine-Adelaide à Lyon, le SCO Angers pourrait bien perdre Stéphane Bahoken.

    Arrivé libre l'été dernier en provenance de Strasbourg, l'international camerounais a été l'auteur d'une belle saison, avec 11 buts et 2 passes décisives en 32 matchs de Ligue 1.

    De quoi déclencher l'intérêt de nombreux clubs (son nom a été cité en Angleterre et en Allemagne), notamment en France où Saint-Etienne, Nice et Bordeaux se sont montrés intéressés dès l'ouverture du mercato. Mais à l'époque, le joueur de 27 ans était en Egypte avec sa sélection pour jouer la CAN et son cas est resté en suspend.

    Alors que la fin du mercato approche, et que Nice notamment, est en passe d'officilaiser définitivement la vente du club, la menace se rapproche. Si les Aiglons pourraient mettre fin à la piste en raison du recrutement du Danois Kasper Dolberg, bien que la tentation de faire revenir le joueur formé au club est forte, Saint-Etienne et Bordeaux sont toujours à fond sur le joueur de 27 ans.

    Dans l'attente d'un départ espéré de Diony, les Stéphanois ont bien pointé le buteur angevin parmi les pistes brûlantes (au même titre que le Français de la Roma, Grégoire Defrel).

    Du côté des Girondins, en pleine reconstruction, la volonté est également de renforcer le secteur offensif par un joueur de la puissance et l'efficacité du Camerounais.

    Selon nos informations, les Girondins seraient sur le point de faire une offre de 6,5 millions d'euros (+ bonus) à Angers pour son joueur. Nice et Saint-Etienne en revanche, sont contraints d'attendre encore avant de pouvoir se positionner.

    Le genre d'information qui ne doit pas plaire à Stéphane Moulin, déjà en léger froid avec sa direction depuis le départ de Reine-Adelaide...


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club