En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Ben Arfa et Rabiot au Bétis ?

    Transferts

    Ben Arfa et Rabiot au Bétis ?

    1 juin 2019

    Surprenant destin pour des bad boys du foot français...

    Hatem Ben Arfa et Adrien Rabiot réunis au Bétis Séville ? Cela pourrait être une des plus grosses surprises du mercato. Même s’ils n’en sont pas au même stade de leurs carrières, les deux joueurs reconnus parmi les plus grands talents du football français, mais aussi assimilé à des "bad boys", pourraient-ils se côtoyer chez le 10ème de Liga ? Sportivement, avouons que ce serait très très surprenant. Mais économiquement, cela paraît tout à fait crédible.

    En effet, aujourd’hui, le club andalou est un des seuls clubs qui est prêt à foncer sur le Rennais en répondant à ses exigences en terme de salaire. Pour le jeu en revanche, c’est une autre histoire. Même si le Bétis, en train de se chercher un nouvel entraineur (le nom de Thierry Henry circule), a plutôt une bonne réputation en terme de jeu, on a vu en Ligue Europa face à Rennes que ce n’était ni le Barça ni Manchester City… Mais Ben Arfa a-t-il vraiment les moyens de vouloir le beurre (le beau jeu, une équipe formée autour de lui) et l’argent du beurre ? Le club éliminé par Rennes en 16ème de finale de la C3 pourrait bien être son unique porte de sortie. A moins que le voisin, le FC Séville, aussi intéressé par le Français, ne revoit sa proposition à la hausse…

    Ce qui serait encore plus surprenant, quasiment inenvisageable, c’est de voir Adrien Rabiot rejoindre le 10ème de Liga. Pourtant, alors que les exigences du club Rabiot sont e train de dégoûter pratiquement tout ce qui a un brin de responsabilités dans les grands clubs, c’est bel et bien une possibilité concrète.

    Comme pour Ben Arfa, les Andalous sont prêts à offrir à Rabiot tout ce qu’il demande : énorme salaire, prime à la signature, et même 50% sur une revente dans deux ans… Sauf que cela voudrait dire que le Parisien (officiellement jusqu’à la fin du mois), ne jouerait aucune coupe d’Europe cette saison, avec un espoir quasi nul de jouer la Ligue des Champions la saison prochaine.

    Un vrai cas de conscience pour deux des enfants terribles du football français qui devront revoir leurs prétentions à la baisse s’ils ne veulent pas avoir de moins en moins de choix…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club