En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Bordeaux : tension autour du mercato

    Bordeaux

    Transferts

    Bordeaux

    Bordeaux : tension autour du mercato

    4 sept. 2019

    La colère contenue des supporters

    Si l'arrivée de Laurent Koscielny (photo) a bien lancé le mercato (après le transfert libre de Mexer), la suite a été beaucoup moins active que prévu. De quoi créer des tensions avec les supporters...

    Chez les supporters des Girondins, la déception est immense. Même si un sondage publié hier sur le site officiel du club (et organisé par celui-ci) explique que « 70% des supporters estiment que l’équipe s’est bonifiée avec le mercato », le résultat est très loin des espérances.

    Comme le résume ce communiqué officiel des Ultramarines 1987 : « Ce mercato d'été s'est achevé avec un goût amer. Si certaines acquisitions sont intéressantes et encourageantes, ce sont davantage les promesses non tenues qui ont creusé un sentiment de frustration bien légitime dans les rangs des fans bordelais ».

    Le bilan du mercato a effectivement de quoi laisser les supporters des Girondins sur leur faim. En dehors de Dijon (3,8 M€) et Brest (5,5 M€), Bordeaux et ses 7 M€ dépensés (5 pour Koscielny, 2 pour Ui-jo-Hwang) a été le troisième club le moins dépensier de Ligue 1. Ce qui veut dire que des clubs comme Amiens, Angers, Nîmes ou Reims ont été plus actifs !

    Un bilan que le patron du club, Joe DaGrosa défend. « Nous avons ramené de très bons joueurs, nous avons vraiment amélioré l'équipe, expliquait ce dernier sur l’antenne de RMC SPort. Ce que beaucoup de supporters oublient c'est que nous avons monté la masse salariale de 11M€ d'euros par an. Si vous ajoutez ce montant à ce que nous avons investi avec la période des transferts, ça nous emmène à un montant situé entre 30 et 40 M€. Ces 11 M€ nous avons préféré les donner à nos joueurs plutôt qu'à d'autres clubs. Pour l'instant, nous avons une belle équipe ».

    Une seule recrue dans le domaine offensif si décrié : un sud coréen qui découvre le football européen...

    Si les arrivées de Mexer et Koscielny en défense apportent un plus indéniable, en revanche, le secteur offensif, si décrié la saison dernière, n’a vu que le transfert du sud coréen Ui-jo-Hwang, qui arrivé du Japon et découvre le football européen.

    Avec 34 buts en 38 journées, les Girondins ont pourtant terminé le précédent exercice avec la 5ème plus mauvaise attaque de Ligue 1.

    Pour rassurer les supporters sur le projet bordelais, DaGrosa évoque déjà le mois de janvier. « Il faut s'attendre à ce que nous soyons actifs lors du prochain mercato, et les postes sont ciblés. Nous ne regardons pas que le mercato d’été, mais aussi le mercato d'hiver ».

    Pour l’instant, les 5 points pris en 4 matchs par les Girondins (soit seulement 3 de moins que sur les 10 derniers matchs de la saison dernière) et tout particulièrement le bon résultat nul ramené de Lyon suffisent à calmer la colère en Gironde. Mais si Bordeaux ne bat pas le promu messin, juste après la trêve internationale (samedi 14 septembre, 20h), ça pourrait gronder fort au Matmut Atlantique.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club