En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Ces transferts ratés pour un rien

    Transferts

    Ces transferts ratés pour un rien

    1 févr. 2019

    Déjà des regrets pour certains...

    Plusieurs entraîneurs pourraient chanter aujourd’hui le refrain de ce grand succès des rappeurs Bigflo & Oli : « il aurait dû y aller, il aurait dû le faire crois moi, on a tous dit " ha c’est dommage, ah c’est dommage, c’est peut’être la dernière fois" ». Retour sur ces transferts qui ne se sont pas faits pour différentes raisons.

    Pas de deuxième recrue au PSG

    On attendait Gueye ou Mendes, on a appris qu’Acosta passait sa visite médicale à Paris… Et finalement, personne n’est venu. Le PSG a monté sa proposition trop tard pour le premier, Tuchel a refusé le second tout comme le troisième. Finalement, le club de la capitale conclut le mois de janvier avec une seule arrivée : Leandro Paredes.

    De Préville n’est pas parti à Guingamp

    Gourvennec, qui l’avait fait venir en Gironde, souhaitait le récupérer sous la forme d’un prêt. Mais selon les Girondins, les conditions n’étaient pas réunies et l’attaquant, bien que peu utilisé par Ricardo, a vu la porte se fermer devant lui.

    Salibur/Benezet l’échange impossible

    Prêté par Guingamp à Saint-Etienne, Salibur joue peu dans le Forez. Ecarté par Gourvennec à Guingamp, Benezet joue peu en Bretagne. L’En Avant a donc proposé à Saint-Etienne un échange Salibur – Benezet, mais Jean-Louis Gasset a refusé.

    Boudebouze à deux doigts de Toulouse

    On avait surtout entendu son nom du côté de Bordeaux et Nice en Ligue 1. Mais finalement l’international algérien a été prêté par le Bétis Séville au Celta Vigo. Ce que l’on sait moins c’est qu’au dernier moment, c’est Toulouse qui a bien failli le faire revenir en France. Il s’en est fallu d’un rien pour que le joueur formé à Sochaux ne revienne en France. La proposition du Celta était plus intéressante pour le Bétis.

    L’OM rate Dalbert et Nsoki

    A la recherche d’un latéral gauche, l’OM a essayéjusqu’au dernier moment de récupérer Nsoki (PSG) ou Dalbert (Inter Milan) en prêt. Mais les deux clubs ont refusé de laisser partir leur joueur malgré l’insistance des Marseillais.

    Amiens rate Kakuta à 10 minutes

    Quelques minutes encore avant la fin de mercato, les Picards pensaient encore pouvoir se faire prêter Gaël Kakuta par le Rayo Vallecano. Mais Amiens n’a pas obtenu les documents nécessaires au prêt (avec option d’achat fixée à 2,5 millions d’euros) dans les temps (ils seraient arrivés à 23h50, ce qui ne laissait pas le temps d’enregistrer le prêt). Kakuta était pourtant à Amiens, mais a repris ce matin la route de l’Espagne.

    Nkunku bloqué à Paris

    Unaï Emery avait fait du Parisien Christopher Nkunku une priorité. Mais Paris exigeait une vente (environ 15 millions d’euros) alors que les Anglais souhaitaient un prêt. Les deux clubs n’ont pas réussi à s’entendre sur le montage financier.

    Germain plante Nice

    Depuis le départ de Mitroglou pour Galatasaray, Germain savait qu’il allait avoir du mal à quitter l’OM pour Nice où Patrick Vieira l’attendait. Il finira donc la saison à Marseille, avec cependant une bonne nouvelle : Rudi Garcia envisage d’associer un deuxième attaquant à Mario Balotelli.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club