En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Griezmann au Barça, une revanche sur le passé

    BARCELONE

    Transferts

    BARCELONE

    Griezmann au Barça, une revanche sur le passé

    21 juil. 2019

    Un parcours atypique

    Après des semaines d’incertitude Griezmann est enfin un joueur barcelonais depuis le 12 juillet dernier. Ce sont 120 millions que le club a déboursé pour s’attacher les services du champion du monde français. Après des débuts difficiles puis l’explosion à l’Atlético, signer dans ce club est une consécration pour l’attaquant.

    Fin d’un feuilleton haletant, Antoine Griezmann a signé le 12 juillet dernier au FC Barcelone. Il s’est vu proposer un contrat de 4 ans et sa clause libératoire est fixée à 800 millions. Une grande joie pour le jouer, « Nos chemins se croisent enfin. Je défendrai les couleurs du Barça avec toute ma détermination et mon engagement. C’est notre moment. C’est notre chemin ». Un transfert bouclé au terme de plus de deux ans d’interrogation avec une annonce l’année dernière sous forme de vidéo polémiquede son choix de rester à l’Atlético.

    Cependant, un problème subsiste : le montant de sa clause libératoire. Barcelone a en effet versé 120 millions à l’Atlético mais le club en réclame 200 millions. Le 1er juillet, la clause libératoire du joueur passait de 200 à 120 millions d’euros. Acheté le 12 juillet, le montant à payer devrait logiquement être de 120 millions. Mais pas pour les Colchoneros qui estiment que les discussions entre le joueur et le Barça ont débuté bien avant le 1er juillet. Ils réclament donc 200 millions. Hormis cet imbroglio, ce transfert est un superbe coup à la fois pour les blaugrana et pour Griezmann qui va signer dans l’un des tous meilleurs clubs au monde. Une revanche après un parcours semé d’embûches.

    Des débuts difficiles

    Le parcours de Griezmann est loin d’être simple. Né dans une famille passionnée de foot, il débute ce sport dès ses 6 ans dans le club de son village natal, l’Entente Charnay Mâcon. Sa technique impressionne dès ses débuts. Cependant, les nombreux essais qu’il passe dans les clubs professionnels (Auxerre, Saint-Etienne, Lyon) se soldent tous par des échecs. Il est à chaque fois jugé « trop petit » et « trop frêle » pour potentiellement devenir professionnel. En 2005, durant un énième essai à Montpellier, il est repéré par Eric Olhats, recruteur. Il propose à la famille de passer un essai en Espagne à la Real Sociedad. Lassés des tentatives précédentes avortées, les parents refusent la proposition tout d’abord, puis le père finit par accepter. La dernière chance est la bonne puisque l’attaquant intègre le club en 2005 à 14 ans.

    Révélation à la Real Sociedad

    Cependant, lors des matchs, Grizou est à chaque fois sur le banc des remplaçants et ne jouent que très peu voire jamais. De plus, le jeune vit très mal l’éloignement de sa famille avec qui il est fusionnel. Après plusieurs mois ainsi les parents veulent le faire revenir près d’eux en France mais Olhats leur demande de laisser au footballeur encore du temps pour réussir. Il va finalement se révéler lors d’un tournoi en terminant meilleur joueur et meilleur buteur. Il se voit ainsi proposer un contrat pro et démarre alors sa carrière professionnelle à 18 ans. Il connaît la première division avec son club en 2010. En cinq saisons, le champion du monde va inscrire 47 buts et se placer comme une des révélations françaises. Ses qualités technique, sa vitesse et son endurance lui permettent de se faire repérer par l’Atlético Madrid avec qui il s’engage en 2014.

    Dans l’histoire de l’Atlético Madrid

    Titulaire dès ses débuts, il inscrit lors de sa première saison 24 buts en 46 rencontres, un total impressionnant. Et le joueur ne va cesser de progresser. Il développe dans le club une rigueur aussi bien offensive que défensive et un goût de l’effort. Lors de la saison 2015-2016, l’attaquant est élu meilleur joueur de Liga en inscrivant 29 buts dans la saison, une consécration. Il termine cette même année troisième du Ballon d’Or. Griezmann va disputer avec les Colchoneros deux finales de Ligue des Champions en 2014 et 2016, toutes les deux perdues.

    Mais en 2018, il remporte la Ligue Europa et s’illustre lors de la finale avec un doublé. Il s’agit ici de son premier titre européen en club. En cinq saisons, le joueur va se révéler comme un serial buteur et inscrire 115 buts en 228 rencontres. Le français est l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de l’Atlético Madrid comme le décrit son ex-coéquipier Lucas Hernandez pour Netflix, « Ici tout le monde l’aime, au Barça c’est Messi, au Real c’était Cristiano et à l’Atlético c’est Griezmann ». Après avoir marqué l’histoire de ce club, le jouer va tenter d’en faire de même avec le Barça.

    Le dérapage en 2012 avec les Espoirs

    Côté Equipe de France, il fait ses débuts en 2010 avec les moins de 19 ans. Son parcours se poursuit en U20 puis en Espoir. Le joueur est ainsi bien parti pour rallier l’Equipe A mais un dérapage va tout changer. En 2012, alors que l’attaquant est au Havre pour un rassemblement en Bleu, il décide de faire le mur pour sortir en boîte avec deux coéquipiers. La sentence est lourde, 18 mois de suspension en Equipe de France. Griezmann va ainsi redoubler d’efforts en club pour se donner toutes les chances de retrouver les tricolores. Plus aucun écart de conduite n’est à signaler à partir de là. En 2014, ses efforts payent. Il est appelé en A par Didier Deschamps et connaît sa première sélection le 5 mars face aux Pays-Bas (victoire française 2-0). Il dispute ainsi à 23 ans son premier mondial.

    Sélection après sélection, Le joueur va peu à peu s’imposer dans le onze type. Le natif de Mâcon brille lors de l’Euro 2016 où il termine meilleur buteur de la compétition. Malheureusement, la France s’incline en finale face au Portugal. Cette compétition lui permet de se révéler aux yeux du grand public. Il totalise aujourd’hui 29 buts en 72 sélection et est un des titulaires incontournable et indiscutable des Bleus. Consécration, il remporte en 2018 avec la sélection la Coupe du Monde en inscrivant 4 buts. Prochain objectif, remporter l’Euro 2020 comme l’on fait les champions du monde 1998.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club