En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le plan de Tuchel pour faire passer un pallier au PSG

    Paris-SG

    Transferts

    Paris-SG

    Le plan de Tuchel pour faire passer un pallier au PSG

    11 mai 2019

    « On a besoin de joueurs capables de jouer en Premier League »

    Avant le déplacement à Angers (17h), Thomas Tuchel a son explication sur les déboires du PSG et sait quoi faire pour y remédier : s'inspirer des clubs anglais, si brillants en coupes d'Europe cette semaine...

    Depuis plusieurs semaines, Thomas Tuchel défend la thèse que les résultats du PSG en cette fin de saison, y compris en Ligue des Champions, ainsi que l’état d’esprit, pas toujours irréprochable des joueurs, sont avant tout la conséquence d’un effectif pas assez étoffé. L’entraîneur allemand du club de la capitale, qui va jouer à Angers (17h) sans Mbappé (suspendu), ainsi que Thiago Silva et Kimbempe (blessés) a longuement développé sa théorie en conférence de presse.

    « Quand je regarde cette semaine.... Lundi, Manchester City contre Leicester, mardi, le Barça contre Liverpool, Tottenham contre l’Ajax, Chelsea contre Francfort… Pour moi, c’est clair quel les équipes qui jouent là, jouent avec une intensité incroyable parce qu’elles sont habituées à jouer comme ça, a expliqué Tuchel. Elles ne jouent pas comme ça parce que c’est nécessaire. Elles jouent tout le temps comme ça. Elles sont habituées à jouer tous les trois jours, et j’ai l’impression que tout le monde est adapté (à ce rythme), que c’est normal. On n’est pas habitué à être totalement fatigué après les matches ». Et à Thomas Tuchel de développer son raisonnement. « Quand j’ai regardé tous ces matches, les quatre équipes anglaises et l’Ajax sont habituées à tout donner, à être fatiguées, à faire des sprints. Nous ne le sommes pas. Donc c’est absolument nécessaire de changer ça et pour le changer, il faut une situation de concurrence. On doit créer ça entre nous. On a montré que nous sommes la meilleure équipe mais c’était trop petit (en termes de profondeur de banc, ndlr) pour créer une habitude pour préparer une phase compliquée (le money time de la Ligue des Champions, ndlr).

    Ça se confirme pour Allan, De Gea en approche...

    Pour l’entraîneur du PSG, le changement de mentalité, qui passe obligatoirement par un effectif plus dense, fait partie des priorités de l’été pour permettre au club de franchir un pallier. « On doit créer cette habitude. Les gars ont fait un travail excellent, mais si on veut rester à ce niveau pendant une saison complète, on doit avoir des possibilités pour créer de la performance. Pour ça, on a besoin de joueurs capables de jouer en Premier League. On cherche exactement ces gars-là. Des gars habitués à rester concentrés tous les trois jours et pour qui c’est normal d’être fatigué après avoir tout donné. Ce n’est pas une question de talent. Contre Liverpool et Manchester United nous avons prouvé, mais cette semaine, c’est un exemple que le foot est comme ça ».

    Dans le même temps, le club s’agite en coulisses pour se renforcer. Alors que la signature d’Ander Herrera (contrat de 5 ans) serait officielle, les négociations se sont accélérées concernant Allan que Naples serait enclin à laisser partir (le joueur s’est déjà mis d’accord avec Paris). La piste De Gea est également plus sérieuse que jamais. S’il est confirmé que le gardien espagnol est en fin de contrat (un doute subsiste sur une année supplémentaire en option), la possibilité de le voir débarquer dans la capitale est plus que jamais envisagée.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club