En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Neymar : retour sur un vrai faux transfert

    Paris-SG

    Transferts

    Paris-SG

    Neymar : retour sur un vrai faux transfert

    2 sept. 2019

    10 semaines pour une fin inéluctable...

    Instrumentalisé par les medias, le vrai faux transfert de Neymar a occupé les 10 semaines du marché des transferts à la manière d’une véritable telenovela. Retour sur un feuilleton dont on connaissait déjà la fin avant même les derniers épisodes.

    Tout a commencé au mois de mai. Avant de prendre la direction du Brésil pour participer à la Copa America avec sa sélection, Neymar a fait part à ses proches qu’il souhaitait quitter le PSG. Nostalgique de ses quatre saisons passées au côté de Lionel Messi, la star du club de la capitale, recrutée à prix d’or deux ans plus tôt a fait de son retour au Barça une obsession. Surtout dans la tempête médiatique et sportive dans laquelle il allait se perdre au mois de juin. Accusé de viol par une Brésilienne (affaire classée sans suite aujourd’hui), gravement blessé et privé de Copa América dans la foulée, Neymar a rapidement vu la question de son avenir faire les unes de la presse. Particulièrement en Espagne où la départ de la star n’a toujours pas été digéré.

    Pour vendre du papier, des “clic ” (façon de calculer les vues sur les sites internet), les médias étaient prêts à tout. On a même vu des sites internet affirmer des choses à 9h et affirmer le contraire une heure plus tard…

    Le tout savamment orchestré par les medias espagnols qui ont fait grimper la température à la moindre occasion. Barcelone, le Real Madrid, la Juventus… Manchester United même à un moment, tout le monde était à l’affût pour dégainer une offre, dont certaines rocambolesques, comme un prêt de deux ans du Brésilien, avec une option d’achat payable en deux fois.

    Le silence de Neymar, laissant parler les rumeurs, a aussi largement contribué à alimenter le feuilleton le plus incroyable de l’histoire du football français.

    « On a besoin de toi pour regagner la Ligue des Champions »

    A la base, de quoi s’agit-il ? D’un joueur au talent hors-norme, mais un peu capricieux, qui décide qu’il veut revenir à Barcelone. Ça tombe bien, car à Barcelone justement, il y a d’autres joueurs, un peu capricieux aussi, qui souhaitent son retour. Et pas n’importe lesquels puisqu’on trouve parmi eux, le meilleur joueur du monde, qualifié “d’institution” par le président de la Liga en personne. « On a besoin de toi pour regagner la Ligue des Champions » s’adresse par texto La pulga à Neymar.

    En interne, au moment où la route de Griezmann s’apprête à croiser celle du Barça, la pression est terrible. Le président Bartomeu qui déclarait au mois de juin préférer Ousmane Dembélé à Neymar, allant même jusqu’à dire qu’il était « meilleur », a été contraint de réagir. Et s’il y avait là une possibilité de laver l’affront du mois d’août 2017 ? Pour ça, le patron du Barça va pouvoir compter sur la presse de son pays, toute acquise à la cause du football espagnol.

    Selon les humeurs, un coup le Real, un coup le Barça était alors les mieux placés pour arracher la star au PSG.

    Pour faire baisser le prix du transfert, tous les “tricards” des deux géants espagnols ont été tour à tour cités dans le deal. De Bale (Real Madrid) à Rakitic (Barcelone), en passant par Jovic (Real) ou Dembélé (Barcelone) devenu d’un coup bien moins bon…

    Mais l’évidence est vite apparue au grand jour : personne n’avait les 200 millions (minimum) exigés par le PSG (même en payant une partie en “nature”), pour s’offrir “le Ney”. Mieux, on sait maintenant que le Real Madrid n’a même jamais envisagé de faire une offre concrète. La priorité de la Maison Blanche reste Kylian Mbappé pour 2020.

    Une énorme mascarade

    On en est même à se demander si tout cela n’était pas finalement une énorme mascarade ?

    Le 26 août, Le Monde était le premier grand média a le crier haut et fort : Doha n’a même jamais voulu se séparer de Neymar ! En effet le quotidien expliquait tout simplement que Leonardo aurait joué une incroyable partie de poker au sujet de la star du PSG. En fait, écrit le journal d’informations générales, Paris n’a jamais eu l’intention de laisser partir sa star. Dès le départ, l’Emir Tamim Ben Hamad Al Thani, véritable propriétaire du PSG, aura fait savoir à Leonardo que Neymar était invendable. Il ne restait plus qu’au directeur sportif du club de la capitale de faire semblant de s’intéresser aux différentes propositions et… de les refuser toutes, les unes après les autres (officiellement ou pas). Et vue les propositions, manquant bien souvent de respect au club de la capitale, il n’a pas eu à se forcer.

    Une formidable partie de poker menteur qui a aussi pour but de faire comprendre que Doha restait le patron, avec une politique inflexible. Dans le passé, Hatem Ben Arfa a pu apprendre à ses dépends qu'on ne quittait pas le PSG selon sa propre volonté. A un degré moindre, Jesé a aussi connu ça…

    Mais quelle ne fut pas la surprise, vendredi 30 août quand Leonardo se présentait devant la presse, après la victoire du PSG à Metz, pour expliquer que la première offre du Barça remontait seulement au… 27 août ! Une offre incluant le prêt d’Ousmane Dembélé, pas consulté, et surtout, pas d’accord. Le patron du sportif parisien reconnaissait alors que « la situation n’est pas optimale » avec Neymar mais qu’il “a encore 3 ans de contrat ». Leonardo ne manquait pas de rappeler que c’était « un type bien et un joueur exceptionnel ».

    Entre les lignes, le message était clair: sauf retournement de situation peu probable, le Brésilien ne partira pas. Et sans l’imagination débordante de certains médias en quête de “clics” et de lecteurs, c’est la conclusion que tout le monde aurait fait. Surtout que Leonardo expliquait qu’il n’y avait « plus aucun rendez-vous de prévu » avec le Barça, « seul club dans la course ».

    Thiago Silva prépare sa défense

    Il faudra attendre 24 heures de plus pour connaître officiellement la fin (inéluctable) du feuilleton de l’été. Face à l’incapacité (ou le manque de volonté) du Barça de le recruter, Neymar prévenait lui-même le PSG qu’il mettait fin à ses espoirs de départ. Le Brésilien allait jouer au moins une saison de plus à Paris !

    Tout ça pour ça ? Instrumentalisé par les médias espagnols, désiré par Messi, rêvé par Neymar, le retour de la star brésilienne à Barcelone n’aura finalement jamais été vraiment d’actualité. Mais un jeu devenu presque inconscient entre un club qui ne voulait pas vendre et un autre qui ne pouvait pas acheter. Et un point commun : aucun des deux ne voulaient dévoilé ses intentions au grand jour. Selon nos informations, le Barça ne se serait même jamais fait d’illusions. Sinon, pourquoi avoir laissé partir Coutinho au Bayern ?

    Reste maintenant à la star du PSG, dont le choix a été accueilli avec soulagement et plaisir par les cadres du vestiaire (Thiago Silva, Marquinhos et Mbappé en tête) de réussir son retour. « Je crois que si Neymar revient et commence à aider le club et a rejoué comme l’année dernière, à la fin de la saison, on va tous être contents, surtout les supporters», expliquait le capitaine du PSG qui n’a pas trop apprécié les banderoles très hostiles à l’encontre de son compatriote à l’occasion de la venue de Nîmes pour le premier match de la saison (banderoles qui avaient disparu lors de la venue de Toulouse), au cœur des rumeurs de départ. Thiago Silva donnait au passage son avis sur un éventuel départ du n°10 parisien. « C’est pour ça que je dis qu’il doit rester. Il peut encore beaucoup nous aider. S’il part, ce sera difficile pour nous. Il irait renforcer une équipe qui a le même objectif que nous. Pour moi, ce n’est pas bon».

    Aujourd’hui, c’est tout le contraire. Avec les arrivées de Gueye, Herrera, Sarabia et Diallo (entre autres), et en pouvant compter sur un Neymar revanchard, le PSG s’annonce plus fort encore que l’année dernière. C’est un peu comme-ci Paris venait de recruter l’un des tous meilleurs joueurs du monde pour la deuxième fois…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club