En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Paredes, le bide du siècle

    Paris-SG

    Transferts

    Paris-SG

    Paredes, le bide du siècle

    26 sept. 2019

    Pire que Krychowiak, Jese, Gourcuff ou pour remonter encore plus loin, Severino Lucas, l'Argentin du PSG, Leandro Paredes est bien le pire transfert de l'histoire de la Ligue 1.

    8 mois après son transfert au PSG dans les conditions que l’on sait (faute de pouvoir faire venir Gueye, Antero Henrique s’était rabattu sur lui) , l’Argentin Leandro Paredes confirme son statut de plus grand flop de la Ligue 1. L’international argentin, payé 47 M€ au Zénith Saint-Petersburg (ce qui aurait plus que suffit à décider Everton pour Gueye à l’époque) en Janvier dernier renvoie Krychowiak (acheté par le PSG au FC Séville, 27,5 M€ en 2016), Gourcuff (acheté 22 M€ par Lyon à Bordeaux en 2010) au rang de simple erreur de casting. Même le retour de Nicolas Anelka au PSG en 2000 (il était alors an Real Madrid après être passé par Arsenal), contre 34,5 M€ est remisé en division amateur. Parce que si ces derniers ont quand même réussi quelques matchs (oui, même Krychowiak en cherchant bien), Paredes, qui les bat tous sur le montant du transfert, n’a pas le moindre match référence avec le club de la capitale. A côté de lui, les Stambouli, Cabaye et autre Diarra en fin de carrière, font figure de réussite… Jese pourrait candidater, mais il n’a couté « que » 25 M€, ce qui réduit un peu l’ampleur du bide.

    Tuchel (avant Reims- PSG) : « C’est le moment pour lui de jouer et de montrer ».

    « Il va jouer demain, il a la qualité et l’état d’esprit », prévenait pourtant Thomas Tuchel la veille de la défaite contre Reims à propos de l’argentin. « C’est le moment pour lui de jouer et de montrer ».

    Malheureusement pour lui, celui qui est titulaire indiscutable en équipe d’Argentine (ce qui explique au passage ses piètres résultats malgré Messi) a surtout montré qu’il ne fallait pas compter sur lui. Certes, le contexte du match n’était pas idéal, avec beaucoup (trop ?) de changements par rapport au match de Lyon et surtout beaucoup de joueurs blessés, suspendu ou au repos, mais sa prestation face au Stade de Reims a été indigne de la confiance que lui accorde (ait ?) Tuchel.

    Cantoné dans un rôle de récupérateur (pas franchement réussi), le n°8 parisien a autant souffert de son manque de compétitivité qu’il a plombé l’équipe par son manque de compétitivité.

    Très utilisé lors des matchs retour la saison dernière (16 apparitions), en raison du grand nombre de blessés et du manque de profondeur du banc (ce qui explique aussi la fin de saison ratée des Parisien), le joueur de 25 ans n’a joué que 141 minutes cette saison sur les 8 matchs du PSG (toutes compétitions confondues). Pas sûr qu’il en ait beaucoup plus à se mettre sous le crampon…

    > Transferts, le top 10 des plus gros bides de la Ligue 1

    1. Leandro Paredes

    (janvier 2019, du Zenith au PSG), 47 M€

    2. Nicolas Anelka

    (juillet 2000, du Real Madrid au PSG), 34,5 M€

    3. Grzegorz Krychowiak

    (juillet 2016, du FC Séville au PSG), 27,5 M€

    4. Jese

    (janvier 2017, du Real Madrid au PSG), 25 M€

    5. Yoann Gourcuff

    (août 2010, de Bordeaux à Lyon), 22 M€

    6. Severino Lucas

    (juillet 2000, de Atl. Paranaense à Rennes), 21 M€

    7. Konstantinos Mitroglou

    (août 2017, de Benfica à l’OM), 15 M€

    8. Abdoulkader Keita

    (juillet 2007, de Lille à Lyon), 14 M€

    9. Christian

    (juillet 2001, du PSG à Bordeaux), 12 M€

    10. Mapou Yanga-Mbiwa

    (août 2015, de Rome à Lyon), 7,5 M€


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club