En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Paris : le péril jeune

    Paris-SG

    Transferts

    Paris-SG

    Paris : le péril jeune

    14 juin 2019

    Une politique dangereuse ?

    Le club de la capitale est-il en train de sacrifier ses jeunes au nom du fair-play financier ? Les départs annoncés de Diaby, Weah ou Nsoki interpellent...

    Le mercato estival vient d’ouvrir ses portes et le Paris Saint Germain y est déjà actif. Chose surprenante ce n’est pas dans le sens des arrivées que le club de la capitale est le plus actif mais bien dans celui des départs.

    Le retour de Léonardo fait bien sûr parler, l’ancien joueur et directeur sportif devrait réintégrer l’organigramme en début de semaine prochaine, à la place d’Antero Henrique.  Le Portugais, critiqué en interne n’est bien sûr pas responsable de l’ensemble des maux parisiens, mais les multiples échecs en matière de recrutement doivent poser question.

    Les départs annoncés de Timothy Weah et Moussa Diaby (respectivement vers le LOSC et le Bayer Leverkusen) sont loin d’être anecdotiques. Certes ces transferts permettent au club de la capitale de récupérer 25 millions d’euro (10 pour Weah et 15 pour Diaby), mais cela suffit-il à justifier leur départ ? Les deux « titis » parisiens ont eu des occasions pour  s’exprimer sur le terrain la saison dernière.

    Le fils du ballon d’or 1996 a participé à six rencontres sous le maillot rouge et bleu pour deux buts, dont un lors du premier match de la saison face au Stade Malherbe de Caen. Les semaines passant, son temps de jeu afo,ndu comme neige au soleil, provoquant son départ cet hiver sous la forme d’un prêt au Celtic Glasgow. Avec les pensionnaires du mythique Celtic Park il dispute 17 rencontres dont le « old firm » face aux Rangers, pour un total de 4 buts. Il est champion, ce qui au passage fait de lui un « double champion » 2018/2019, avec le PSG et avec les Ecossais.

    Diaby, vraie victime

    Moussa Diaby a quant à lui passé l’intégralité de la saison du côté de la porte d’Auteuil, disputant 25 matchs de Ligue 1 dont 10 en tant que titulaire, inscrivant deux buts et réussissant deux passes décisives. Sa vitesse et ses qualités techniques lui permettant également de disputer le mondial U 20. Tout comme Weah d’ailleurs, dont l’équipe des Etats-Unis éliminait les petits bleus dès les huitièmes de finale (3-2).

    Mais alors pourquoi le club de la capitale se sépare-t-il de deux jeunes à fort potentiel ? Sans parler de Stanley Nsoki, qui lui aussi est en train de préparer ses valises.

    Bien sûr, quand on ambitionne d’atteindre le dernier carré de la Ligue des Champions, qui plus est avec les moyens à disposition des dirigeant parisiens, difficile de faire confiance aux jeunes. Ce qui peut choquer, c’est la nature de ces transferts. Un prêt aurait pu leur permettre de s’aguerrir, mais une fois de plus la logique financière semble prendre le dessus. Paris veut faire rentrer de l’argent pour rester dans les clous du fair-play financier.

    Les amoureux du PSG le savent, leur club à pourtant pratiqué une politique opposée il n’y pas si longtemps que cela. En effet avant l’arrivée des qataris en 2011 les jeunes issus du centre de formation ont eu une place bien plus importante.

    En effet lorsque Paul Le Guen était à la tête du club entre 2007 et 2009 la part belle était faite aux jeunes comme Youssouf Mulumbu, Jean-Eude Maurice,  Mamadou Sakho (qui fut même nommé capitaine) ou encore Granddi Ngoyi.

    Pas prêt de revoir des Aréola, Kimpembe ou Rabiot...

    Certes les résultats n’étaient pas aussi brillants qu’actuellement, mais il ne faut pas pour autant négliger la formation. C’est pourtant la direction que souhaite prendre les dirigeants qui viennent d’annoncer leur volonté de mettre fin à l’équipe réserve. Cette décision, prise par Antero Henrique, va-t-elle être remise en question par Léonardo, comme la politique sportive en faveur des jeunes ? Déjà, premier effet du retour du Brésilien : Thiago Motta qui était en train de claquer la porte du club en raison de ses divergences avec Henrique, pourrait revoir sa décision.

    Pas sûr en tout cas qu’en continuant sur cette voie, on soit prêt de revoir éclore des Aréola, Kimpembé ou Rabiot, devenus internationaux grâce à leurs bonnes prestations avec l’équipe première…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club