En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    10 pépites qui sont devenues des flops (suite)

    HORS-JEU

    Actus

    HORS-JEU

    10 pépites qui sont devenues des flops (suite)

    24 déc. 2018

    > De 6 à 10

    Federico Macheda: à propos de départ trop tôt à l'étranger, l'histoire de Federico Macheda est incroyable: des débuts en pro avec Alex Ferguson à Manchester United alors qu’il était mineur, et des buts qu'il pourra raconter à ses petits enfants. Le conte de fée s'est très vite transformé en histoire sans fin. Macheda ne deviendra jamais un champion. À 27 ans, il essaye désormais de se reconstruire au Panathinaikos. 

     Antonio Rozzi: encore une future pépite perdue mystérieusement: lorsqu'il évoluait à la Lazio, Antonio Rozzi avait toutes les cartes du main pour devenir l'avant centre des biancocelesti et de la Nazionale. Il effectue ses débuts pro à 17 ans seulement et il marque beaucoup dans les équipes de jeunes. Même le Real Madrid s'est penché sur ce « génération 94 » qui joue désormais à Malte, au Qormi…

     Daniele Corvia : même la Roma de la fin des années 90 a une pépite dans son équipe de jeunes. Son nom ? Daniele Corvia, « génération 84 ». La Roma croit beaucoup en lui et à 19 ans, Daniele accumule peu à peu les matchs de coupe d'Europe et de Série A. Il semble destiné à une grande carrière mais il est resté en marge du foot professionnel. Aujourd'hui c'est le bomber de Aprilia en Série… D.

     Breno: Que dire de Breno ? Considéré comme le meilleur défenseur brésilien de la génération 89, il atterri en Allemagne. Le Bayern de Munich brûle la concurrence en pensant que c'est le coup qui règlera les problèmes défensifs des années à venir. Au lieu de tout ça, c’est la maison de Breno qui prend feu. On apprendra plus tard que c'est le joueur lui même qui a mis le feu volontairement. Résultat d'une grosse dépression provoquée par ses blessures à répétitions. Depuis il est retourné au Vasco de Gama ou il a retrouvé un équilibre.

     Freddy Adu: Encore un exemple qui montre que la pression ne réussit pas à tous le monde. L’Américain Freddy Adu était considéré comme le nouveau Pelé. Aux USA, à seulement 13 ans il est considéré comme une idole, les sponsors et les plateaux tv se l'arrache… Trop d'attentes et de désillusion, le joueur de la génération 89 joue désormais, ironie du sort, à Las Vegas.               


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club