En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Courbis se paye (encore) le président de Guingamp

    Caen

    Actus

    Caen

    Courbis se paye (encore) le président de Guingamp

    27 avr. 2019

    « Des déclarations calomnieuses et mensongères dans le but de perturber la préparation d'un adversaire direct pour le maintien »

    Alors que Caen va jouer son avenir en Ligue 1 au cours de ses deux prochains matchs (dimanche face à Dijon à D’Ornano et la semaine prochaine à Guingamp), Rolland Courbis a trouvé comment enlever de la pression aux joueurs du Stade Malherbe. Le truculent coentraîneur de Caen (avec Fabien Mercadal) en a remis une couche sur l’affaire des soupçons de tentative de corruption qui pèsent sur le match Caen - Angers (0-1, 32ème journée) depuis l’alerte lancée par le président de Guingamp. Utilisant l’ironie, son arme favorite, pour évoquer le comportement de Bertrand Desplat, Courbis a regretté d’avoir encouragé les Niçois (la semaine dernière après la victoire de Caen à l’Allianz Riviera) en vue de leur prochain match… contre Guingamp !

    « On a été déçus que Bertrand Desplat, le président de Guingamp ne nous présente aucune excuse, a commencé par expliquer très sérieusement Rolland Courbis, évoquant la possibilité de porter plainte contre le patron du club breton. On se pose tranquillement la question de savoir ce qu'on va faire sur le plan juridique. Nous souhaitons nous défendre pour ses déclarations calomnieuses et mensongères dans le but de perturber la préparation d'un adversaire direct pour le maintien. On ne va pas lâcher. Je remercie M. Desplat de nous avoir remotivés pour aller gagner à Nice (1-0), mais je me demande quand la Ligue va lui dire non... »

    Plus détendu, c’est sur le ton de l’ironie que Courbis a poursuivi. « Et si j'avais fait une connerie en souhaitant bon match aux joueurs niçois pour leur prochaine rencontre la semaine dernière ? J'ai toujours trouvé l'EAG sympathique et ce n'est pas aujourd'hui que je vais changer. On l'a souvent comparé à Astérix, mais quand je vois la puissance qu'il peut avoir pour se permettre de faire pression sur la Ligue pour que les noms des joueurs (ndlr : un joueur d’Angers et un joueur de Caen auraient révélé une tentative de corruption au près du président de Guingamp qui a écrit à la Ligue pour demander que leurs noms n’apparaissent pas dans les rapports d’enquête) ne sortent pas, je me dis que l'En Avant a la potion magique dans laquelle Obélix est tombé ! Il me tarde d'être à Guingamp, samedi prochain, pour tout observer, tout surveiller. Mais en attendant, on va tout faire pour gagner contre Dijon dimanche et donc y aller avec trois points de plus... »


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club