En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Kalimuendo, l'ascension express

    RC LENS

    Actus

    RC LENS

    Kalimuendo, l'ascension express

    14 oct. 2020

    Lille - Lens (dimanche, 21h)

    Passé des U19 à la Ligue 1 puis aux Espoirs en l’espace de quelques semaines, Arnaud Kalimuendo a été finalement prêté à Lens par le PSG avec option d’achat. En l’absence de Ganago, blessé contre Saint-Etienne et forfait, Kalimuendo pourrait avoir sa carte à jouer dès dimanche dans le derby du nord. Présentation.

    « Le PSG, c’est mon club et je veux réussir ici ». Alors que le club de la capitale a perdu cet été deux de ses plus grands espoirs, Tanguy Kouassi (parti au Bayern) et Adil Aouchiche (transféré à St-Etienne), les mots d’Arnaud Kalimuendo ont rassuré les dirigeants. Mais pour l’instant, ils n’ont pas suffi pour assurer un avenir parisien à l’attaquant aperçu à la pointe de l’attaque du PSG contre Lens le 10 septembre dernier.

    L’ancien attaquant du club, Nabatingue Toko, qui continue de suivre de près les matches, apprécie beaucoup l’activité et le profil de son jeune successeur : « c’est un jeune qui me plait beaucoup. Il a une belle activité dans le jeu, il ne reste pas dans la surface, il a aussi une bonne adresse. C’est un jeune joueur qui a un gros volume de jeu. »

    Au Mondial des moins de 17 ans, il s’était mis en évidence en inscrivant 5 buts en 6 matches. Il avait la confiance du coach. Au PSG, c’est plus délicat car la concurrence est énorme. Même en jeunes il a connu des moments difficiles notamment en U17, avec une progression moins météorique que d’autres et c’est l’arrivée de Thiago Motta à la tête de l’équipe des U19 qui a constitué un tournant dans sa jeune carrière. Motta l’a mis en confiance, l’a responsabilisé. Il lui a donné les clés de l’attaque. Il l’a titularisé en U19 à 16 ans seulement : « c’est un jeune joueur qui est entré dans le match sans complexes. Il nous a posé des problèmes. Il a des qualités balle au pied et il est polyvalent, il va encore progresser en s’entraînant tous les jours avec de grands joueurs » explique Alexandre Bonnet qui l’a affronté en amical avec Le Havre cet été. Avec Thiago Motta, Kalimuendo s’est libéré et a montré des qualités qu’il ne devra pas perdre avec les professionnels car la marche est souvent difficile à franchir d’autant plus que la L1 est très physique. Il doit justement progresser encore dans les duels, s’imposer avec autorité dans la surface. Des axes de progression normaux pour un joueur de son âge, mais à Paris les jeunes n’ont pas vraiment le temps de progresser, il faut être performant immédiatement. C’est donc à Lens que ce grand espoir du club va jouer son avenir.

    Avec un prêt accompagné d’une option d’achat. Mais ce n’est pas parce qu’il va jouer à Lens (qui d’ailleurs, de façon tout à fait anecdotique est actuellement devant le club de la capitale au classement…) que Kalimuendo va devenir un titulaire en puissance. Le tandem Ganago - Sotoca, qui fait des merveilles depuis le début de saison sera une rude concurrence. « Je le connaissais déjà pour l’avoir vu jouer en Gambardella et je l’ai suivi depuis », souligne Franck Haise qui ne cache pas que le profil correspond exactement à ce qu’il cherchait : « un jeune qui a encore des choses à prouver ». Et donc qui a faim, à l’image d’une formation lensoise étonnante depuis le début de saison.

    En l'absence de Ganago, touché à la cheville contre les Verts et forfait contre Lille, le titi parisien pourrait avoir un rôle à jouer dans le derby dimanche soir. L'occasion de montrer qu'il peut être plus qu'un simple joueur de complément...

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club