En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Mercato : la Ligue 1 s'en sort bien

    TRANSFERTS

    Actus

    TRANSFERTS

    Mercato : la Ligue 1 s'en sort bien

    6 oct. 2020

    L'essentiel du mercato

    Malgré le contexte économique difficile, on notera que très peu de stars ont quitté la Ligue 1 (Neymar, Mbappé, Aouar, Depay, Thauvin notamment sont toujours là…) qui a même vu arriver des joueurs qui peuvent le devenir, à l’image de Paqueta (Lyon), Danilo et Kean (PSG), Duko (Rennes), ou encore Fofana (Lens). En toute objectivité, on peut souligner que la Ligue 1 s’en sort plutôt bien. Ce qu'il faut savoir du mercato.

    Assez bien structuré et intelligent, le mercato du Stade Rennais est un peu terni par le départ de Raphinha pour Leeds et l’impasse dans laquelle se retrouve M’Baye Niang, toujours au club. On peut aussi constater que les Bretons n’ont pas apporter beaucoup d’expérience européenne au groupe.

    Encore au ralenti avant la 6ème journée, le mercato parisien était l’objet de tensions entre Tuchel et Leonardo avant d’accélérer subitement dans les 24 dernières heures. Trois internationaux (Kean, Danilo Pereira et Rafinha) sont arrivés et transforment le mercato du PSG en réussite.

    Lens qui a enregistré l’arrivée du jeune parisien Kalimuendo (sous la forme d’un prêt avec option d’achat contrôlée) au dernier moment est sans doute l’équipe qui, en fonction de ses moyens, a le mieux maitriser son mercato (Badé, Medina, Kakuta, Ganago, Fofana…).

    Bilan mitigé à Lyon qui garde Aouar, Dembélé et Depay, mais perd Gouiri (vendu 6 millions à Nice) et Reine-Adelaïde (prêté aux Aiglons). Sans parler du départ de Kalulu. L’arrivée de Paqueta (payé 20 millions), De Sciglio (prêté par la Juventus) ou encore l’Algérien Benlamri sont de véritables paris. Andersen part en prêt à Fulham, constat amèr d’un échec.

    Alors que l’on prédisait le pire pour l’OM, le mercato a été plutôt positif. Thauvin, Sanson et Kamara son toujours là et le club s’est renforcé avec cinq arrivées intéressantes.

    Bordeaux est l’équipe de Ligue 1 qui est restée la plus calme pendant le mercato avec aucune arrivée.

    2 transferts surprises

    Peu d’observateurs voyaient Bouna Sarr quitter l’OM pour rejoindre le Bayern Munich ! Une sacrée surprise pour l’ancien Messin qui rapporte 10 millions à l’OM.

    Dans le même ordre, les Munichois enrôlent Eric-Maxim Choupo-Moting. Un transfert que personne n’a vu venir.

    Les tours de passe-passe

    Que s’et-il passé entre le PSG et le Barça ? Prêté la saison dernière au Celta Vigo, le Brésilien Rafinha avait vu sa valeur fixée à 16 millions par les Catalans en réponse à la demande de transfert du Celta. Finalement, le joueur de 27 ans rejoint le PSG gratuitement, avec seulement 3 millions à payer sous la forme de divers bonus et un pourcentage sur une éventuelle revente à hauteur de 35%. Un tour de magie de Leonardo…

    Nice a aussi réussi un bon coup en obtenant au dernier moment le prêt de Jeff Reine-Adelaïde. Longtemps Lyon a bloqué son départ en réclamant 30 millions à Rennes, avant de finalement accepter les 28 millions proposés par le Hertha Berlin. Mais là, c’est le joueur qui a refusé. Et finalement, il part pour Nice en prêt avec une option d’achat fixée à… 25 millions d’euros, soit le prix payé par les Gones l’été dernier à Angers.

    Les chiffres forts

    250 M€ de moins ont été dépensés par les clubs français sur le marché des transferts cette année. Conséquence directe du Coronavirus.

    50 M€ comme le plus gros transfert réalisé par un club français. Il s’agit du prix payé par le PSG pour lever l’option d’achat d’Icardi.

    78 M€, la somme dépensée par le Stade Rennais sur le marché des transferts. Les Bretons ont recruté 7 joueurs, dont deux sous la forme d’un prêt.

    80 M€ c’est le montant du plus gros transfert réalisé en Europe. Il s’agit de celui de l’Allemand Kaï Havertz qui a rejoint Chelsea en provenance du Bayer Leverkusen.

    247 M€ comme la somme dépensée par Chelsea sur le marché des transferts pour l’achat de 5 joueurs. Il faut ajouter les joueurs libres comme Thiago Silva et Malang Sarr.

    0. Comme le montant dépensé par les Girondins de Bordeaux qui n’ont recruté personne, même sous la forme d’un prêt.

    Ces transferts qui n’ont pas eu lieu

    Jusqu’au dernier moment, Saint-Etienne a voulu obtenir les prêts de William Saliba (Arsenal) et M’Baye Niang (Rennes), qui auraient transformé son mercato en grosse réussite. Mais ces transferts n’ont pas eu lieu.

    Comme annoncé dès samedi par Jean-Michel Aulas, Houssem Aouar et Memphis Depay sont finalement resté à Lyon. Si le premier a expliqué son désir de rester une saison de plus chez les Gones, la déception est grande chez le Néerlandais qui se voyait déjà au Barça. Mais les Catalans n’ont pas trouvé l’argent.

    A Naples, peu de monde aurait parié sur le fait que Kadilou Koulibaly reste au club. Pourtant, sans doute en raison des exigences du président De Laurentis, le défenseur sénégalais (annoncé au PSG, à City et même à Barcelone) est toujours là.

    Lautaro Martinez à Barcelone, Milinkovic-Savic au PSG, Pogba au Real Madrid et d’autres encore… Aucune grosse star n’a bougé.

    Des transferts encore possibles

    Le marché des transferts n’est pas complètement fermé. En effet, les clubs de Ligue 1 ont encore deux possibilités pour recruter : prendre des joueurs libres, qui ont la possibilité de signer à tout moment (Ben Arfa par exemple peut encore rejoindre Bordeaux) ou encore, engager un joueur avec le statut de joker. Chaque club a droit à un joker. On se rappelle que la saison dernière, l’OM avait pris Valentin Rongier hors délai, en tant que joker.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club