En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Où peut rebondir Stéphane Ruffier ?

    Saint-Etienne

    Actus

    Saint-Etienne

    Où peut rebondir Stéphane Ruffier ?

    15 juil. 2020

    Ça sent la fin chez les Verts...

    Le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres. Mis à pied par Saint-Etienne, Stéphane Ruffier, qui doit rencontrer ses dirigeants le 22 juillet prochain, va certainement se retrouver libre (l’affaire se finira probablement aux Prud’hommes). Concrètement cela veut dire qu’il sera sans doute libre de s’engager avec le club de son choix, sans que celui-ci n’ait à négocier la moindre indemnité de transfert avec les Verts. Reste que les bonnes places de gardien de but n°1 se font de plus en plus rares sur le marché et que le Basque, réputé pour son fort caractère, touche un des plus gros salaires du club. Alors, quelles sont les destinations possibles pour lui ?

    En Espagne ou en Italie

    A 33 ans, Stéphane Ruffier garde une excellente image. D’ailleurs, sa mise à l’écart chez les Verts est davantage assimilée à ses problèmes relationnels avec Claude Puel, particulièrement à l’étranger. S’il semble difficile de le voir évoluer en Premier League (notamment en raison de sa taille) ou en Bundesliga (ou le jeu au pied, son point faible, est très important), en revanche, plusieurs clubs de Liga et de Serie A, pourraient l’accueillir. C’est le cas notamment du Celta Vigo ou de Valence en Espagne.

    En Italie, Ruffier peut espérer décrocher un contrat. Par exemple chez le promu Benevento, qui a déjà recruté Loïc Rémy et pourrait accueillir Kamil Glik (Monaco). Mais une équipe comme l’Hellas Verone ne cracherait pas sur la possibilité de récupérer un gardien de but expérimenté.

    Dans un pays plus exotique

    Dernièreement, les Turcs de Fenerbahçe ont tenté une approche mais ont reçu une fin de non recevoir de la part du Stéphanois qui voulait aller au bout de son contrat. Une fois libre, Ruffier pourrait reconsidérer la proposition. Il pourrait aussi accepter une offre d’un autre club turc ou venant d’un des pays du golf où les clubs sont toujours très attentifs à ce qui se passe en France.

    En Ligue 1

    Nous vous révélions ici voilà déjà plusieurs semaines l’intérêt de Montpellier à son égard. Malgré les démentis, le MHSC a toujours gardé un œil sur lui, même s’il n’était plus le premier choix en cas d’impossibilité (de plus en plus probable) de ne pas pouvoir récupérer Géronimo Rully. Le fait qu’il soit libre pourrait changer la donne en donnant notamment la possibilité à Laurent Nicollin de lui proposer un salaire plus en rapport avec ses attentes. A Bordeaux, le poste pourrait aussi devenir vacant rapidement, alors que Costil aurait émis le souhait d’aller voir ailleurs. Si Pedard Rajkovic, très suivi à l’étranger, venait à quitter Reims, David Guion pourrait alors se tourner vers lui dans l’urgence et à moindres frais, à condition qu’il accepte de revoir son salaire à la baisse.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club