En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    « PSG, l’équipe des années à venir »

    Paris-SG

    Actus

    Paris-SG

    « PSG, l’équipe des années à venir »

    7 sept. 2020

    Ce qu'il faut retenir de l'intertview de Léonardo au CFC

    Invité de l’émission de Canal+, Canal Football Club, Leonardo a été cuisiné sur tous les sujets d’actualité du PSG (mercato, Tuchel, covid, ambitions…). Si le directeur sportif parisien a parfaitement manié la langue de bois, il est quand même ressorti quelques informations de ce long entretien. Extraits.

    Le PSG et les médias

    Je ne comprends pas trop... Peut-être que c'est une question culturelle… Après qu'on ait gagné, et même pendant la compétition, il n'y avait pas l'émotion... Peut-être, c'est vrai qu'on peut considérer que c'est une année très particulière mais quand même... Le fond, le ton, c'est quelque chose que je ne comprends pas trop. Peut-être que cela vient de moi (…) Mais pour quelle raison ? Du rejet ? Je ne sais pas. Il y a tellement de choses autour, même le contexte. Je pense qu'on n'est pas très aidés par les institutions. Quand on est en Champions League, il y a toujours une interprétation un peu négative des choses. Après, il y a beaucoup de positif, il ne faut pas parler que des choses négatives à la fin. Mais je pense que le ton après la Champions League, comme si on attendait quelque chose pour commencer à parler… C'est moi qui n'ai pas un bon rapport avec le coach, c'est le Covid à Ibiza, comme si on avait inventé le Covid...

    Le PSG et le Covid

    Moi, je suis très lié à la discipline, je crois en ça, je suis d'une autre génération, je suis très focalisé sur ça. Pour moi, c'est la discipline, le travail, le terrain. C'est une autre génération et cela a changé, OK. Mais quand on doit leur taper dessus par rapport à la performance ou l'image du club, on le fait. On le fait en interne, on parle, on cherche à transmettre ce que le club veut. Mais quand tu vois tous les joueurs qui sont en vacances à Ibiza, quand tu vois une bonne partie des joueurs du Bayern en vacances à Ibiza... Donc on doit dire les choses comme elles sont. On cherche à transmettre aux joueurs nos valeurs. S'il y a quelque chose qui dérange la performance ou l'image du club, on est là mais ce n'est pas le cas là. C'est Paris ! Tout le monde a 8, 10, 11 joueurs positifs mais les positifs de Paris, c'est un scandale !

    « On doit être créatifs »

    Le PSG et le mercato

    Tous les clubs aujourd'hui ont besoin de vendre pour acheter, il y a aussi le fair-play financier.... Le PSG vit la même situation. On a besoin de faire sortir des joueurs, peut-être à travers des ventes, oui. Ce n'est pas facile, parce que personne n'achète. Chaque club a fait peut-être un investissement et on a fait celui sur Icardi. C'est un gros investissement qu'on a fait sur un attaquant et ce n'était pas l'année passée, c'était cette année, là. On doit aussi être un peu créatifs sur ce qu'on veut faire. Concernant les départs des joueurs, c'était un peu prévu, il y a aussi eu des schémas différents vu qu'on a joué jusqu'à la fin du mois d’août. C'est différent de finir en mai et pas en août. On a essayé des choses différentes. On a des postes qu'on vise en priorité et on pense le faire. On a un mois, jusqu'au 5 octobre, mais on doit regarder aussi le côté sorties car c'est obligé.

    (…) Camavinga ? Il y a deux choses : avant et après-Covid. Camavinga, on parlait de 80M€ avant, c'est peut-être un peu moins aujourd'hui mais... C'est quelqu'un à regarder car c'est un joueur qui a très bien démarré et a du talent. Aouar ? On regarde beaucoup le marché français mais c'est vrai qu'on doit équilibrer car on ne va pas faire 10 joueurs. On va faire les choses qu'on peut faire et on va penser aux sorties et aux entrées, cela peut être des échanges, cela peut être beaucoup de choses, on doit être créatifs. De temps en temps, avec les équipes françaises, ce n'est pas facile de faire des échanges et c'est pour ça qu'on a beaucoup d'idées. On garde quand même une équipe de très haut niveau.

    Les propos de Kylian Mbappé (réclamant des recrues)

    Si Kylian dit ça, c'est parce qu'il sait qu'on pense la même chose. Il ne pense pas qu'on pense quelque chose de différent. Le PSG a toujours été ambitieux de ce côté-là mais il y a des situations évidentes avec lesquelles tu te dois de faire avec. Aujourd'hui, on est à un moment où, avant de faire un pas, on doit voir comment on fait… C'est millimétré, il y a des rôles dont on a besoin, c'est clair. A droite, on en a besoin, c'est évident. Meunier est parti donc c'est évident qu'on a un besoin par exemple. Mais on doit tout contrôler.

     

    Son entente avec Tuchel ?

    Il a encore un an de contrat. On a le temps. C'est normal. Les gens disent ça parce qu'il est arrivé avant moi et ils disent que ce n'est pas mon choix, etc. Quand je suis arrivé, j'avais le choix de décider si l'entraîneur pouvait continuer ou pas. Tu arrives, tu dis « je veux, je veux pas » et tu t'arrêtes là. Ce n'était pas le cas, on a parlé très clairement. Cela ne change rien. On dit aujourd'hui « Tuchel n'est pas bon » mais le bon, il est où ? Tu en mets un autre et tu penses que cela fonctionne ? Allegri ? Je n'ai jamais parlé avec lui, je le connais, j'étais à Milan et en Italie, je le connais mais je n'ai jamais parlé avec même un seul entraîneur pour venir ici. Le moment venu, Tuchel sera le premier à savoir et ce n'est pas le cas.

    Les ambitions du PSG

    On vient d'une saison très positive et on a envie d'être mieux encore cette année. Dans les possibilités que l'on a au niveau économique car c'est comme ça désormais. 

    « Les deux meilleurs joueurs du monde après Messi et Ronaldo dans la même équipe ! »

    Mbappe et Neymar

    On veut continuer avec eux, c'est sûr ! C'est clair ! Et tout est clair pour tout le monde. On sait comment cela se passe et deux ans de contrat sont deux ans... Tout le monde sait qu'on veut et eux aussi. On a déjà parlé avec eux mais il faut trouver le bon moment et la bonne manière d'arriver à une conclusion. On en a déjà parlé mais avoir deux joueurs comme ça dans la même équipe, je pense que c'est jamais arrivé. Tu as eu Messi et Cristiano Ronaldo mais ils étaient toujours dans une équipe différente. Aujourd'hui, on a les deux meilleurs joueurs au monde, après Messi et Ronaldo vu qu'ils restent là malgré leur âge, au PSG. C'est quelque chose d'énorme. 

    Comment convaincre Mbappé de prolonger

    La réflexion, c'est normal qu'elle arrive. Mais il y a aussi tellement de bonnes choses ici, même pour lui qui est parisien. Le mariage est parfait pour moi. Le football d'aujourd'hui est difficile pour beaucoup de monde, pour les autres équipes aussi. Ce n'est pas pour le convaincre mais c'est la vérité. Il y a des grandes équipes qui vont maintenant passer des années un peu dans la difficulté, même sur le plan des résultats sportifs. Je pense que Paris est un peu l'équipe qui va être présente dans les années à venir. 


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club