En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Rodez et Peyrelade, l'alchimie du succès

    NATIONAL

    Actus

    NATIONAL

    Rodez et Peyrelade, l'alchimie du succès

    11 avr. 2019

    > Rodez - Boulogne (20h30)

    Pour sa première expérience seul à la tête d'une équipe senior, Laurent Peyrelade peut connaitre dès ce soir sa deuxième montée en quatre saisons. Et pourtant, ça avait plutôt mal commencé pour cet entraîneur atypique...

    100 matchs de Ligue 1, 195 de Ligue 2, pour un titre de Champion de Ligue 2 avec le LOSC en 2000 : Laurent Peyrelade a fait une carrière honorable de footballeur professionnel, qui a connu son heure de gloire lors de la saison 1998/1999 avec Lille en Ligue 2. Une saison qui verra le joueur formé à Limoges inscrire 15 buts en 38 matchs. C’est au Mans, avec qui il connaitra le meilleur (une montée en Ligue 1 au terme de la saison 2002/2003) et le pire (une descente la saison suivante) que l’ancien attaquant qui a découvert le monde professionnel sur le tard (il a 25 ans quand il joue son premier match avec l’équipe première de Nantes en Ligue 1) découvre le métier d’entraîneur.

    Avec les jeunes d’abord, puis en 2009 en tant qu’adjoint d’Arnaud Cormier, nommé à la tête de l’équipe première en remplacement de Paulo Duarte. Une première expérience qui se terminera en 2011 avec un retour au près des jeunes, puis en 2015 une arrivée au Rodez Aveyron Football alors en CFA (aujourd’hui National 2), quatrième niveau national.

    L’alchimie des hommes avant la technique ou le physique

    La première saison de celui qui prend pour la première fois seul les commandes d’une équipe senior est à deux doigts de tourner au cauchemar. Relégué sportivement, Rodez est finalement repêché grâce à la relégation administrative de Luçon.

    Dès la saison suivante, c’est le jour et la nuit. Le RAF ne perd qu’un seul match et le 29 avril 2017, il est assuré de terminer en tête du groupe D de CFA et d’accéder en National. Sur sa lancée la saison suivante, Rodez fait la course dans le trio de tête et se dirige tout droit vers une deuxième accession de suite. Mais finalement, l’équipe de Laurent Peyrelade s’écroule dans le sprint final et termine à la 4ème place. Ce qui n’empêche pas son entraineur d’être élu meilleur coach de National de la saison. Et surtout, de remettre l’ouvrage sur le métier dès la saison suivante. Malgré un départ poussif (Rodez attendra la 4ème journée pour connaître sa première victoire), le club de l'Aveyron prend son envol lors de la 8ème journée après sa victoire précieuse contre Le Mans à Paul-Lignon. Derrière, le club de l’Aveyron prendra 27 points en 12 matchs, avec au passage une victoire sur Laval, autre favori pour la montée.

    Entraîneur atypique, évoquant plus facilement « l’alchimie » des hommes, l’état d’esprit, le besoin de « sentir le jeu » que les stats, repoussant toute vision trop simpliste d’un match, Peyrelade a su maintenir dans la continuité un groupe pourtant renouvelé à 50% l’été dernier.

    Le 3 août, après un 2-2 arraché sur la pelouse de Lyon-Duchère en ouverture de la saison, l’entraîneur ruthénois affichait sa satisfaction : « cette attitude à Lyon prouve que ce qu'on veut mettre en place, c'est la bonne voie. Il faut être capable de renouveler ce type de performance dans la durée ». Un peu plus de mois plus tard, c’est une voie royale que s’apprête à suivre Rodez.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club