En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Solskjaer, l’anti Mourinho

    Manchester United

    Etranger

    Manchester United

    Solskjaer, l’anti Mourinho

    30 déc. 2018

    > Manchester United – Bournemouth (17h30)

    Contrairement à José Mourinho, Ole Gunnar Solskjaer ne cesse de positiver et encense ses joueurs. Après avoir relancé Paul Pogba, le Norvégien veut redonner confiance à ses attaquants.

    Avant l’arrivée de renforts éventuels (on parle du défenseur de la Fiorentina Milenkovic et du Brésilien de la Juventus, Douglas Costa) Ole Gunnar Solskjaer est convaincu que le renouveau de Manchester United passe d’abord par la prise de conscience des cadres du club de leur potentiel au service de l’équipe. Après avoir réussi à relancer Paul Pogba, dont les relations avec Mourinho avait parasité sa saison et qui n’était plus que l’ombre de lui-même, le Norvégien a confirmé Valencia dans son rôle de capitaine, assurant que c’était « un des meilleurs latéraux droits », puis s’est attaqué à sa paire d’attaquants Romelu Lukaku et Alexis Sanchez. Tous les deux en perte totale de confiance, voir même complètement dégoûtés à l’image du Chilien arrivé l’hiver dernier en provenance d’Arsenal. « Je ne peux rien faire pour leurs performances sur le terrain » a d’abord expliqué en conférence de presse le successeur de Mourinho, donnant l’exemple du champion du Monde français (2 buts et 2 passes décisives lors des deux premiers matchs de Solskjaer). « Paul l’a fait lui-même. Anthony (Martial), Rom (Lukaku), Alexis (Sanchez), je suis là pour les aider à rester sur le bon chemin et, ensuite, c’est à eux de jouer sur le terrain. C’est à eux de faire la différence lorsqu’ils ont une opportunité, c’est le jeu pour les footballeurs de haut niveau, c’est à eux de jouer ».

    « Il y a tellement de bons joueurs… Et quand ils sont en confiance, l’équipe est en confiance »

    Solskjaer a quand même expliqué la nature des conseils donnés à ses attaquants et par là-même ce qu’il attend d’eux. « Je donne évidemment quelques consignes en termes de communication, de liberté, mais j’ai toujours été comme ça en tant que coach. Tu ne peux pas dire aux joueurs ce qu’ils doivent faire, tu dois simplement leur dire de prendre du plaisir à jouer pour ce club. C’est le meilleur moment de leur vie, mais ce n’est pas mal non plus d’être un temps leur manager (…)  Ils sont là pour une bonne raison, ce sont tous de bons joueurs (…) Il y a tellement de bons joueurs. Et quand ils sont en confiance, l’équipe est en confiance »,

    Un discours qui tranche avec celui de son prédécesseur qui, au lendemain de la défaite à Liverpool (1-3) avait expliqué que ses joueurs n’avaient pas le niveau pour être bons dans les grands matchs. C’est du reste ces commentaires qui ont précipité la chute du technicien portugais. Solskjaer s’est engouffré dans la brèche en prenant une position diamétralement opposée. Après les victoires à Cardiff (5-1) et face à Huddersfield (3-1), United enchaine avec la réception de Bournemouth (17h30), troisième adversaire largement à sa portée. L’occasion rêvée de redonner confiance à un groupe en plein renouveau, même s’il faudra attendre le 13 janvier et le déplacement à Wembley pour y défier Tottenham (22ème journée) pour en savoir plus sur « l’effet Solskjaer ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club