En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Pourquoi les Bleus deviennent encore plus forts

    EURO 2020

    Les bleus

    EURO 2020

    Pourquoi les Bleus deviennent encore plus forts

    26 mars 2019

    Plus forts qu'au mondial

    Contrairement à l’équipe de 1998, qui avait enchainé l’Euro 2000 avec les cadres de la Coupe du Monde auquel étaient venus s’ajouter plusieurs jeunes joueurs (Trézeguet, Henry, Pires…), les Champions du Monde 2018 poursuivent tous ensemble leur progression pour devenir encore plus forts.

    8 mois après la Coupe du Monde, l’équipe de France continue de progresser. Jusque là moins à l’aise quand il s’agissait de prendre le jeu à leur compte (à l’image des matchs de la phase de poule en Russie), les bleus ont prouvé face à la Moldavie, et surtout l’Islande, qu’ils avaient grandi. « On est en confiance, ça aide beaucoup à tenter des passes plus difficiles », explique Antoine Griezmann.

    Après le jeu en contre de la Coupe du Monde, l’équipe de France a montré une autre facette de son talent face une équipe islandaise regroupée en défense. « On sait qu’on a un potentiel offensif très très intéressant, ajoute Hugo Lloris. On peut utiliser l’espace, les airs, le jeu au sol, le jeu dos au but. On a cette faculté à pouvoir créer du danger à tous les niveaux ».

    Si l’incroyable potentiel offensif des Bleus peut se mettre en évidence, c’est aussi grâce au travail du duo Pogba-Kanté au milieu. « Il y a de la confiance. On connaît ce système de jeu et on s’entend tous très bien donc ça aide sur le terrain, explique Grizou. Paul (Pogba) est le joueur dont on a besoin. On a «NG» (Kanté) qui récupère les ballons et Paul qui, lorsqu’il joue simple, est l’un des meilleurs à son poste ».

    « De la cohérence, de la fluidité, des affinités techniques et de la complémentarité »

    Après une phase de décompression logique au lendemain de la Coupe du Monde, avec pour conséquence la défaite aux Pays-Bas, l’Equipe de France est repartie de l’avant et postule déjà au rang de grand favori pour l’Euro 2020. « Il faut continuer et profiter du moment car c’est plaisant quand on gagne et c’est la meilleure manière de continuer notre progression » affirme Hugo Lloris qui insiste sur « l’équilibre » de l’équipe, grâce à « une bonne base défensive » et « le respect des consignes ». Le capitaine a tout dit.

    Si les joueurs n’ont pas changé (en dehors de Kurzawa qui remplaçait Hernandez convalescent, Deschamps avait aligné son équipe type de la Coupe du Monde), le schéma tactique non plus (une 4-2-3-1 très mobile), l’équipe a su évoluer pour monter encore en puissance. « Il y a de la cohérence, de la fluidité, des affinités techniques et de la complémentarité, explique Didier Deschamps. Le fait de répéter, ils se trouvent de mieux en mieux. Même si l’adversaire est resté très défensif, on a trouvé des solutions. Les trois joueurs offensifs (Giroud, Griezmann, Mbappé) jouent les uns pour les autres, c’est intéressant. C’est aussi pour ça que j’ai remis la même équipe par rapport à la Moldavie ». C’est surtout pour ça que Deschamps n’est pas prêt de changer une équipe qui devrait atteindre son meilleur niveau à l’Euro.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club