En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Amiens et Paris enflamment la Licorne

    STORY 2019/2020

    Ligue 1

    STORY 2019/2020

    Amiens et Paris enflamment la Licorne

    1 avr. 2020

    Quand Amiens fait 4-4 contre le PSG

    En attendant qu'elle puisse aller à son terme, suite de notre plongée dans la saison 2019/2020. Retour sur le 15 février dernier, quand Amiens et le PSG se quittent sur un 4-4 complètement fou au Stade de la Licorne.

    Il soufflait cette après-midi de février sur le Stade de la Licorne un parfum de douce folie dont les supporters picards aiment se souvenir en cas temps compliqués. Trois jours avant de se déplacer à Dortmund en huitième de finale aller de la Ligue des Champions, c’est avec une équipe « B » que le PSG est venu affronter Amiens pour le compte de la 25ème journée. Mais, « équipe B » ne veut pas dire pour autant « petite équipe ». Au coup d’envoi, on retrouve Navas, Thiago Silva (qui revient de blessure), Di Maria, Gueye, Draxler, Paredes et un tandem d’attaque Cavani-Icardi ! Largement de quoi venir à bout de l’avant dernier de la Ligue 1…

    Le scénario de ce match va défier toute logique. Dès la 5ème minute, Guirassy prend la défense parisienne (composé d’Herrera à droite, Thiago Silva et Kouassi dans l’axe et Bakker à gauche) à revers et glisse la balle entre les jambes de Navas d’un puissant tir croisé. L’inédite défense parisienne est de plus en plus souvent débordée. Juste avant la demi-heure de jeu, Kakuta double logiquement le score d’une superbe frappe puissante du pied gauche qui envoie le ballon se loger dans le petit filet opposé. En pleine déroute face à une formation d’Amiens qui utilise merveilleusement le ballon et profite de la mauvaise organisation parisienne, Thiago Silva et ses coéquipiers encaissent un troisième but peu avant la mi-temps. Lancé dans la moitié de terrain parisienne, Diabaté se joue du capitaine brésilien (à la peine pour son retour) et frappe du pied gauche pour tromper Navas avec l’aide du poteau. 0-3 : ce PSG qui a visiblement déjà la tête à Dortmund coule et se dirige tout droit vers une quatrième défaite en Ligue 1. Mais dans les arrêts de jeu de la première période, Herrera profite de la déconcentration des Picards pour réduire le score. Paris rentre aux vestiaires remonté à bloc en songeant déjà à une remontada.

    Effectivement, en seconde période, les Parisiens vont réagir. Comme prévu avant le coup d’envoi, Marquinhos, lui aussi de retour de blessure, tout comme Verratti, font leur entrée en jeu à la place de Thiago Silva et Gueye. Deux changements qui se font immédiatement ressentir, comme l’entrée en jeu de Bernat (61ème) à la place de Paredes, qui permet à Herrera de retrouver une place au milieu. Juste avant l’entrée du latéral espagnol, Kouassi confirme les meilleures dispositions des Parisiens. Sur un corner de Draxler venu de la gauche, le jeune parisien monte plus haut que tout le monde et marque d’une tête décroisée (60ème).

    Paris surpris dans les arrêts de jeu

    2-3, tout est complètement relancé. Six minutes plus tard, le joueur de 17 ans remet ça. Cette fois, le corner vient de la droite et est frappé par Di Maria. Le résultat est le même : tête de Kouassi et but. 3-3 et encore près d’une demi-heure à jouer : on ne donne pas cher de la peau des Picards. A un quart d’heure de la fin, ce qui devait arriver arriva. Paris, qui assiège les buts de Gurtner prend l’avantage grâce à un but d’Icardi. L’Argentin reprend un centre de Bernat (bien lancé par Verratti dans le dos de la défense) et inscrit le 4ème but du PSG.

    En moins de 30 minutes de jeu, Amiens a encaissé 4 buts et réduit à néant ses rêves d’exploit contre le PSG. Du moins le pense-t-on… Alors qu’on joue les arrêts de jeu, les hommes de Luka Elsner ne baissent pas les bras et vont être justement récompensés. Lancé par Cornette dans le dos de Kouassi pas suffisamment attentif, Guirassy trompe Navas du pied gauche !

    Au terme d’un match au scénario complètement dingue, qui a vu Amiens marquer 3 fois, puis le PSG marquer 4 fois, ce sont les Picards qui ont le dernier mot. Les deux équipes se quittent sur un match nul que Gurtner et ses partenaires ne sont pas prêts d’oublier.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club