En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Grandsir : « je marche à la confiance »

    STADE BRESTOIS

    Ligue 1

    STADE BRESTOIS

    Grandsir : « je marche à la confiance »

    25 juil. 2019

    INTERVIEW

    Transféré de Troyes à Monaco l’été dernier, Samuel Grandsir n’a pas eu l’occasion de s’exprimer à Monaco, où il n’est resté que 6 mois (le pires mois de l’ASM depuis longtemps) avant d’être prêté à Strasbourg pour la deuxième partie de saison. Un prêt qui n’a pas été à la hauteur de ses espérances (8 matchs joués). Aujourd’hui à Brest, où il est de nouveau prêté par Monaco, le joueur de 22 ans espère bien se relancer.

    Pourquoi avoir choisi Brest, alors que plusieurs autres clubs vous voulaient (Rennes et Nantes notamment) ?

    Après avoir bien réfléchi avec mon agent, les discours du coach (Olivier Dall'Oglio) et de Grégory Lorenzi (le coordinateur sportif) m'ont convaincu. Dans leurs propos, j'ai ressenti de la confiance. J'ai besoin d'avoir du temps de jeu par rapport à la saison dernière. Il est important que je me relance sur un plan personnel, avec aussi le challenge du maintien.

    Et rester à Monaco, ce n’était pas possible ?

    À Monaco, c'était bouché. La saison dernière, j'avais bien débuté, j'ai fait des matches assez corrects, mais il y a eu des problèmes avec les changements d'entraîneurs (Leonardo Jardim a été remercié et remplacé par Thierry Henry d'octobre 2018 à janvier 2019 avant de revenir). Le coach (Jardim) voulait que j'ai davantage de temps de jeu.

    Mais à Strasbourg, vous n'avez pas beaucoup joué non plus... 

    Cela ne s'est pas très bien passé sportivement… Je ne rentrais pas trop dans le système mis en place par le coach, avec une défense à cinq. Mais Strasbourg reste une très bonne expérience. Il y avait un très bon groupe et un grand public, ce que je n'avais encore jamais connu.

    À quel poste souhaiteriez-vous  évoluer, à Brest ?

    Le coach sait que j'aime beaucoup la profondeur, prendre les espaces. C'est ce qu'il recherchait. Je peux jouer dans l'axe, mais je préfère évoluer sur un côté. J'ai confiance en moi, en mes qualités. Je marche à la confiance et au temps de jeu.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club