En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    La renaissance de l'OM, les galères de l'OL, les Verts loin de leurs ambitions...

    BILAN 2019

    Ligue 1

    BILAN 2019

    La renaissance de l'OM, les galères de l'OL, les Verts loin de leurs ambitions...

    22 déc. 2019

    Les faits marquants de la première partie de saison

    La renaissance de l’OM, le duo magique Neymar-Mbappé, la déroute de l’OL, la fin du TFC… les faits majeurs qui ont marqué la première partie de la saison 2019/2020.

    La renaissance de l’OM

    A ce rythme là, André Villas-Boas postulera plus que jamais au titre de meilleur entraineur de l’année lors de la cérémonie des Trophées UNFP. Peu de personnes en début de saison auraient prédit la deuxième place des Marseillais à la trêve. Un mercato estival limité mais efficace, un management performant, une communication séduisante… le technicien portugais a permis à l’OM d’oublier une saison 2018/2019 très frustrante. Résultat : les flops d’hier sont devenus des tops (Caleta-Car, Radonjic, Mandanda, Amavi, et même Payet) et sans son meilleur joueur, l’OM n’a perdu que trois matchs depuis le début de saison. Une seule équipe a fait aussi bien : le PSG. 38 points à la trêve, c’est le deuxième meilleur total depuis dix ans derrière l’OM de Bielsa qui totalisait 41 points à la trêve lors de la saison 2014/2015. C’est mieux que l’OM de Deschamps champion en 2010 (35 points à la trêve).

    Mbappé-Neymar, duo magique

    Pour les amateurs de football, le mois de décembre est béni ! Au sein d’un quator incroyable aligné par le PSG, le duo Neymar-Mbappé nous a ensorcelé. Quand le Brésilien a inscrit 4 buts et réussi 3 passes décisives lors des quatre derniers matchs, le génie français a trouvé le chemin des filets à 6 reprises ! Sans parler des avant-dernières passes et des parades des gardiens… Jamais, même lors des débuts tonitruants de Neymar à Paris, on a senti une telle complicité entre les deux stars. Et pas seulement défensivement. Tous les deux s’entraînent l’un l’autre pour faire les tâches défensives obligatoires dans le 4-4-2 mis en place par Tuchel. La présence à leurs côtés de Di Maria et Icardi les aide aussi… Cela peut-il présager d’un parcours abouti en Ligue des Champions ? On a hâte d’être en février.

    L’OL, de galère en galère

    La déroute de l’OM a commencé au printemps. Quand Jean-Michel Aulas, aveuglé par la pression des supporters, s’est séparé de Bruno Genesio. Elle a continué pendant le mercato. D’abord avec les départs de joueurs essentiels (Mendy, Ndombélé suivis par Fékir…) puis avec un recrutement hasardeux. Surtout concernant Joachim Andersen, devenu le transfert le plus cher de l’OL après une seule bonne saison au plus haut niveau (avec la Sampdoria), mais aussi avec le choix de confier l’équipe à un entraineur inexpérimenté qui finalement, même en tant qu’adjoint de Tite au Brésil, n’avait pas prouvé grand chose. Après avoir fait illusion pendant les trois premières journées, les Gones se sont écroulés. Aujourd’hui, ils sont 12ème de Ligue 1 et sont passés presque miraculeusement en Ligue des Champions… Pour ne rien arranger, l’OL vient de perdre deux de ses meilleurs joueurs (Depay et Reine-Adelaide) pour le reste de la saison… Il va falloir un sacré mercato aux Gones pour arriver à relever la tête !

    Saint Dupraz, priez pour Toulouse

    Les Verts loin de leurs ambitions

    Tout a mal commencé avec ce qui ressemble à une erreur de casting en la personne de Ghislain Printant pour remplacer Jean-Louis Gasset, puis il y a eu le magnifique espoir né de l’arrivée de Claude Puel. Puis la rechute… Aujourd’hui, les Verts sont pratiquement revenus au point de départ et occupent une inquiétante 14ème place à la trêve. Même si Puel et ses hommes sont plus près de la 5ème place (4 points) que de la 18ème (8 points), on est obligé de constater qu’il y a encore du boulot (comme Puel ne l’a jamais caché) pour revenir vers les sommets…

    Dijon s’accroche

    Barragiste la saison dernière, le DFCO est apparu comme un condamné en sursit avant même le début de saison. Surtout que la nomination d’un parfait inconnu (du moins du grand public), Stéphane Jobard, sur le banc n’a pas tellement rassuré… Mais les Bourguignons ont un vrai projet de jeu et s’accrochent à la Ligue 1. L’OM, le PSG, Rennes ou Lyon l’ont appris à leurs dépends. Dijon est 16ème à la trêve, certes avec un seul petit point d’avance sur le barragiste (Amiens), mais déjà 5 sur le 19ème.

    La fin du TFC en Ligue 1 ?

    Saint Dupraz, priez pour eux… Il faudra un nouveau petit miracle à la Pascal Dupraz pour sauver le TFC. Après l’échec Casanova (9 points pris en 9 matchs), c’est la catastrophe Kombouaré (3 points pris en 10 matchs). Moins bonne équipe de Ligue 1 sur l’année civile, Toulouse donne l’impression de courir à grandes enjambées vers son destin depuis plusieurs saisons. 16ème (avec 38 points) en 2019, 18ème (avec 37 points) en 2018, l’équipe du président Sadran est partie pour faire encore pire. Les Violets viennent en effet d’aligner 9 défaites de suite en Ligue 1 ! Là aussi, il faudra un bon mercato de janvier pour espérer un miracle.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club