En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Neymar, le but du pardon

    BILAN 2019

    Ligue 1

    BILAN 2019

    Neymar, le but du pardon

    23 déc. 2019

    Les faits marquants de la première partie de saison

    Retour sur la première partie de saison 2019/2020 avec les faits marquants. Du but de Neymar contre Strasbourg à l'autographe signé par Mbappé en plein match, en passant par la révélation du début de saison et le bide de la Ligue 1...

    Le but : celui inscrit par Neymar contre Strasbourg lors de la 5ème journée. Il y a tout dans ce but. La tension d’une fin de match sur le score de 0-0. Le retour de Neymar après son désir de quitter le PSG pour Barcelone et les sifflets du Parc qui ont accompagné chacune de ses touches de balle… et surtout, le chrono : on joue la 92ème minute quand Abdou Diallo centre pour Neymar qui se démarque dans la surface et réussi une reprise de volée acrobatique qui bat Mats Selz.

    La phrase : « il est temps que 2019 s'arrête parce que les joueurs ont vraiment besoin de se reposer, la première partie de saison n'a pas été facile. » Rudi Garcia, entraîneur de Lyon.

    Le match : Saint-Etienne – Lyon 1-0 (9ème journée). Arrivé sur le banc des Verts deux jours plus tôt pour remplacer Ghislain Printant, Claude Puel va réussir le coup de la saison. En 48h, le nouveau coach des Verts change tout. Diony et Abi sont titulaires pour la première fois à la surprise générale. En face, Lyon na va pas beaucoup mieux que son ennemi juré. La tension est énorme et la qualité du match s’en ressent. A la 90ème minute, Robert Béric, entré en jeu dix minutes plus tôt, trouve la faille. Le Stéphanois reprend de la tête un centre de Boudebouz et permet à Saint-Etienne de gagner le derby de la peur. Sylvinho ne s’en remettra pas.

    La bêtise. Le feu d’artifice de Geoffroy-Guichard.

    On joue la 88ème minute du match entre les Verts et le PSG à Geoffroy-Guichard. Les Parisiens surclassent leurs adversaires et mènent 3-0 quand Kylian Mbappé récupère le ballon, accélère, laisse son défenseur sur place et va fusiller Stéphane Ruffier. Au même moment dans le kop nord, c’est un véritable feu d’artifice qui éclate. Sympa à voir mais pas à sa place dans un stade de foot. La fumée empêche le match de se poursuivre, si bien que Rémy Buquet, l’arbitre de la rencontre, ne fait pas jouer de temps additionnel. Dès le lendemain, la commission de discipline de la LFP se réunit en urgence pour infliger une lourde sanction aux Stéphanois : matchs à huis clos à titre conservatoire jusqu’à la fin de l’enquête. Concrètement, cela veut dire que les Verts affronteront le FC Nantes dans un stade vide le 11 janvier prochain. Au minimum.

    Première mondiale : Mbappé signe un autographe en plein match !

    Deux coachs virés. En attendant le prochain (Kombouaré, Blaquart, Jardim ?), trois entraineurs de Ligue 1 ont déjà perdu leur place : Sylvinho (Lyon), Ghislain Printant (Saint-Etienne) et Alain Casanova (Toulouse). Tous les trois victimes des mauvais résultats de leur équipe. Si ça va mieux pour Saint-Etienne et Lyon, c’est encore pire pour le TFC.

    L’exception. Pas de nuls pour le PSG. Le club de la capitale est le seul de Ligue 1 à ne pas avoir concédé (ou obtenu) le moindre match nul. Derrière Paris, on trouve Nantes (2 nuls), puis Rennes, Strasbourg, Nice et… Toulouse (3 nuls).

    Le chiffre qui tue. 13. C’est le nombre de buts inscrits par le Nîmes Olympiques en 18 matchs. C’est également le nombre de buts inscrits par le seul Ben Yedder avec Monaco, en… 16 matchs !

    Le joueur. Florian Thauvin. Si on avait dit à André Villas-Boas qu’il ne pourrait utiliser le champion du monde que dix minutes en fin de match contre Saint-Etienne (4ème journée), serait-il venu à l’OM ? Le Portugais s’est finalement très bien débrouillé sans sa star qui a dû se faire opérer. Il compte bien désormais en faire « la grosse recrue » du mercato.

    Le bide. Joachim Andersen. Payé 25 millions d’euros à la Sampdoria (le plus cher transfert de l’histoire de l’OL), le Danois a quand même débuté 14 des 19 matchs de l’OL en Ligue 1. Ce qui explique peut-être les difficultés lyonnaises diront les mauvaises langues. Pas que…

    La révélation. Victor Osimhen. Arrivé à Lille dans l’anonymat le plus total, le Nigérian est tout de suite devenu l’arme fatale du LOSC. Auteur de 10 buts et 3 passes décisives, l’ancien joueur de Charleroi (passé par Wolfsburg) a été décisif dans plus de la moitié des buts de son équipe (24) !

    Le souvenir. Du jamais vu dans l’histoire du foot. Hier soir, Kylian Mbappé a signé un autographe en plein match ! C’était dans les arrêts de jeu du match contre Amiens. Un enfant a réussi à échapper à la vigilance de la sécurité et à s’introduire sur le terrain pour se diriger vers le n°7 du PSG. Ce dernier, au lieu de le repousser ou de l’ignorer, l’a pris dans ses bras affectueusement et l’a tranquillement ramené vers le coin du terrain, d’où il venait. Sur le chemin, le gamin, les larmes aux yeux, a sorti un livre de sa poche et l’a tendu au Parisien qui l’a dédicacé. Une image qui a fait le tour du monde et qui restera comme un incroyable souvenir de cette première partie de saison…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club