En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Bruno Luzi (Chambly) : «  on a voulu la Ligue 2, il faut l’assumer »

    Chambly

    Ligue 2

    Chambly

    Bruno Luzi (Chambly) : « on a voulu la Ligue 2, il faut l’assumer »

    10 sept. 2019

    INTERVIEW

    C'est la belle histoire du foot français. Après 30 ans d'existence, le FC Chambly Oise accède la Ligue 2 après avoir démarré en Division 5 de district, soit le 13ème échelon national. Une performance incroyable qui le doit à la famille Luzi. Fondée par Walter, le père, mais aussi Fulvio et Bruno, les fils, le club est une des attractions du championnat de Ligue 2, qu’il a d’ailleurs très bien débuté*

    Comment prépare-t-on son club à la Ligue 2 et au monde professionnel ?

    On a eu la chance de finir assez tôt. Ça nous a permis de nous pencher tranquillement sur le Mercato.

    Avec le temps, se rend-on compte du chemin

    parcouru par son club ?

    C'est un peu l'histoire du club. On a toujours continué à aller de l'avant sans se retourner sur ce qu'on avait fait. On avance. On sait que c'est une marche importante. On va s'y préparer. Encore une fois, on ne regarde pas dans le rétroviseur. Ce sont plus les gens extérieurs qui nous le rappellent. On regarde vers demain.

    Il y a tout de même une satisfaction du devoir accompli…

    (ll coupe) Bien évidemment. Ce n'est pas évident de faire fonctionner un club de foot. On a souvent le plus petit budget. On était le 11ème encore la saison dernière. On avait les pires structures du National. Malgré cela, on y arrive. Forcément, il y a de la satisfaction.

    Est-ce plus difficile de préparer le FC Chambly au professionnalisme ou était-ce plus difficile de le faire démarrer en 5ème division de district ?

    Ce n'est pas comparable. C'est juste l'appellation qui va changer. Pour moi, le vrai passage était du CFA (National 2 aujourd'hui, Ndlr) en National. Vous passez d'une poule géographique qui couvre 250-300 km au tour de France. Hors le National, n'étant pas pro, vous avez les mêmes contraintes que la Ligue 2. C'est très compliqué. Avec les droits TV en Ligue 2, on a plus de marge.

    « Il y a toujours des jaloux quand vous faites des choses avec pas grand-chose »

    Vous avez eu peur de ne pas voir le club évoluer à Beauvais après de nombreuses semaines d'attente ?

    J'étais confiant. Cela aurait été difficile pour Beauvais d'accueillir le Red Star deux saisons, et pas Chambly qui est une ville de l'Oise. Tous les partenaires politiques ou autres auraient tapé du poing sur la table. A la fin, on n'obtient que 15 matches sur les 19. On ira à Charléty faire le reste. Ce n'est pas le bout du monde. Le stade Pierre-Brisson pourra se reposer durant l'hiver comme il doit accueillir également les équipes de foot et de rugby de Beauvais.

    Espérez-vous faire vibrer Beauvais en Ligue 2 ?

    Contrairement au Red Star, on a la chance d'être à 30 minutes de Beauvais. Les gens ont déjà pu voir le stade plein en Coupe de France. On peut compter suer nos fidèles, mais également les gens de l'Oise qui devraient se sentir concernés. Il y a un courant de sympathie autour du club, même s'il y a toujours des jaloux quand vous faites des choses avec pas grand-chose. Il y a deux sentiments, soit le respect soit la jalousie. Mais chaque accession drainait davantage de monde et de sympathisants.

    Est-ce important de conserver l'esprit de famille qui anime ce club depuis toujours ?

    On ne peut pas nier que notre nom est associé à ce club. On est beaucoup dans le club. Toute la famille y bosse ou donne un coup de main. Depuis toujours. Chambly, c'est Luzi ou l'inverse. Ce sont surtout les valeurs que l'on véhicule et tous les gens qui sont venus s'ajouter font partie de la famille.

    *Après 6 journées, le club de l’Oise occupe la 4ème place au classement, à deux points derrière le leader, Le Havre. Avec le HAC, Chambly est d’ailleurs la seule équipe encore invaincue.

    > Retrouvez cet article ainsi que toute l'actualité du PSG dans le magazine Le Foot Paris, actuellement chez votre marchand de journaux.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club