En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Retour vers les sommets

    RC LENS

    Ligue 2

    RC LENS

    Retour vers les sommets

    10 déc. 2018

    Le Racing reste sur un nul à Lorient et une victoire probante face à Brest.

    Candidat annoncé à la montée, le Racing Club de Lens a eu un petit coup de moins bien avant de repartir de plus belle. Notamment en faisant tomber des Brestois invaincus depuis 3 mois.

    Le RC Lens n’est pas un club fait pour la Ligue 1. Et la saison dernière, son départ catastrophique a fait trembler les supporters qui voyaient venir le spectre de la descente. Et avec, une issue dangereuse pour l’avenir des Sang et Or. A tel point que le club s’est contenté de la 14ème place avant de repartir de l’avant. Exit Eric Sikora, l’enfant du cru qui avait succédé (un peu laborieusement) à Alain Casanova en cours de saison, bonjour Philippe Montanier et retour à une ambition avouée depuis 2015, année de la descente. « Lens sera en Ligue 1. Le seul problème c'est que je ne sais pas quand. J'espère que ce sera avec moi. Nous allons tout faire avec mon staff et les joueurs pour atteindre cet objectif » lâchait l’ancien coach du Stade Rennais, en posant de nouveau ses valises dans le nord après un passage remarqué à Valenciennes entre 2009 et 2011. 

    Après un début de saison tonitruant marqué par 4 victoires en autant de journées, le club artésien avait subi un premier coup d’arrêt en étant défait par le FC Metz (2-0). Pourtant, les pensionnaires du Stade Bollaert n’ont pas baissé les bras et parvenaient à enchaîner les bonnes prestations (face à Sochaux et au Gazélec Ajaccio notamment). Avant de s’imposer contre Brest (2-1), invaincu depuis sept journées, la semaine dernière (17ème journée). Un succès obtenu devant plus de 22 000 spectateurs, qui suivait le bon nul ramené de Lorient (2-2) et qui a replacé les Nordistes sur le podium (3èmes à 2 points de leur adversaire du jour). «  4 points sur 6 contre des concurrents direct, c’est intéressant », explique Montanier. « Le but était de rester dans le wagon de tête et en ce sens, les deux derniers matchs étaient importants, en espérant tenir ce rythme jusqu’en avril-mai ».

    Après la parenthèse Coupe de France bien négociée (victoire 4-2 à Versailles, club de National 3), le Racing a encore deux coups de collier à donner pour passer les fêtes avec le sourire. A Clermont le 15 décembre et face à l’AC Ajaccio le 22. Sur le papier, deux adversaires largement à la portée de Mesloub et ses partenaires.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club