En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Quand Basile Boli aurait dû signer au PSG (et non à l'OM)

    RETRO

    Quand Basile Boli aurait dû signer au PSG (et non à l'OM)

    3 juil. 2019

    Un jour un destin

    Il y a un peu moins de trente ans, Basile Boli rejoignait l'Olympique de Marseille pour y connaitre le bonheur que l'on sait. Mais c'est bien au PSG que devait signer le joueur à l'époque à l'AJ Auxerre. Retour 29 ans en arrière...

    «J e devais signer au PSG, où tout avait été réglé avec le président Borelli et l'AJ Auxerre. Mais le lendemain de notre accord, Bernard Tapie est venu me voir et il m'a dit : "On me dit que tu es le meilleur défenseur de France, mais j'ai regardé tous tes matches et tu n'as pas une bonne relance !" Je lui ai répondu : "Vous voulez me rencontrer pour me dire ça ?" Il m'a fait une proposition et je suis rentré annoncer à ma femme que je signais à Marseille. »

    Champions de France en titre, les Phocéens cherchaient un successeur à Yvon Le Roux qui avait rejoint... le PSG mais, blessé, avait dû se résoudre à mettre un terme à sa carrière. En perdant Thierry Rabat, et en attendant de débaucher Antoine Kombouaré à Nantes en cours de saison, le nouveau coach, Henri Michel, avait demandé à son président de recruter le si spectaculaire défenseur central de l'AJ Auxerre pour faire la paire avec Philippe Jeannol. Et de se heurter à l'intransigeance de Guy Roux qui savait que l'OM avait un oeil sur son joueur depuis longtemps, et qui ne s'est pas gêné pour faire monter les enchères. Guy Roux se souvient : « Tapie m'avait plusieurs fois demandé, à sa manière : "Quand est-ce que tu me vends ton mec qui a les pattes carrées ?" Et finalement, après l'avoir éconduit une première fois en 1989, et malgré le président Borelli qui le voulait aussi, il a eu le dernier mot. Je me vois encore dans ce Novotel de Vitrolles qu'on avait rejoint avec l'avion de Gérard Bourgoin. Et de ramener à Auxerre, dans la négociation, Alain Roche, qui avait un pied dans le plâtre à ce moment là ! Le PSG n'était pas encore celui qu'il est devenu, aujourd'hui, Boli partirait sûrement à Paris car il était ce qui se fait de mieux comme stoppeur. ». Et en plus, il était supporteur du PSG.

    Gamin, Boli était ramasseur de balles au Parc

    Depuis Romainville, en Seine Saint Denis, où il habitait avec sa famille, il allait souvent au Parc des Princes dans les années 80, époque Dalheb, Toko, Surjak... lorsque le club de la Capitale remportait les Coupes de France 1982 et 1983, parfois comme ramasseur de balles. Et c'est parce que le centre de formation parisien ne l'a pas sollicité, qu'il a rejoint celui de l'AJ Auxerre en compagnie de son frère, Roger. « Il n'a pas eu à le regretter, poursuit Guy Roux, ni le PSG d'ailleurs qui a plus tard récupéré Alain Roche, qui était revenu se faire une santé chez nous, après son passage à Marseille, pour connaitre de belles saisons sous l'ère Canal +. »

    Et Boli de se transformer alors, entre 1990 et 1994, ses années marseillaises, en véritable bourreau parisien, acteur de premier plan d'un Clasico qui ne disait pas encore son nom, mais qui allait animer la France du football des années 90. « Pourtant, c'est moins Basile que Roger, son frère, que nous voulions recruter lorsqu'ils étaient jeunes, reconnait Guy Roux. Mais Roger ne voulait venir chez nous que si on prenait aussi Basile (rires) ! Alors on a pris les deux... » Au PSG, pour cette saison de transition avant la prise de contrôle de Canal + et l'arrivée de Michel Denisot à la présidence, c'est Jean- Pierre Bosser qui avait joué en défense centrale, avec un certain Jocelyn Angloma, arrivé de Lille, et qui n'allait pas tarder à rejoindre Boli à Marseille...

    > Retrouvez cet article, ainsi que toute l'actualité du PSG, dans le magazine Le Foot Paris, actuellement chez votre marchand de journaux.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club