En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    « Eugène Saccomano est éternel »

    Chronique

    Vendroux

    Chronique

    « Eugène Saccomano est éternel »

    8 oct. 2019

    L'hommage de Jacques Vendroux, son ami

    Notre chroniqueur, Jacques Vendroux rend hommage à son ami, Eugène Saccomano, qui s’est éteint lundi midi à l’âge de 83 ans.

    Avec la disparition d’Eugène Saccomano, c’est une des dernières grandes voix du sport qui s’est éteinte.

    Eugène, c’était à la fois un concurrent sur un plan professionnel et un ami. Pendant de longues années on a travaillé pour des radios concurrentes, on se retrouvait sur tous les points chauds, on mangeait ensemble, on partageait beaucoup.

    Ensemble on a fait la campagne des Verts, la campagne des Girondins, la campagne de l’OM… C’était une autre époque avec beaucoup de respect entre nous et de l’amitié. On se battait pour avoir des « scoop » tout en étant des amis. Eugène, il était dans l’émotion, c’était un affectif, quelqu’un de très attachant, drôle… et avant tout un grand professionnel. Il fait partie de ces grandes voix comme Thierry Roland, Guy Kedia, Jean-Louis Morin… C’était une autre époque. Quand on s’est connus, il n’y avait que trois ou quatre grandes radios, RTL, Europe 1, France Inter… Quand l’un d’entre nous manquait une interview, l’autre lui repassait la bande… On avait des rapports exceptionnels, témoins d’un temps aujourd’hui révolu.

    On ne s’est jamais perdu de vue. Nous avions toujours des relations régulières. Ça faisait un an à peu près qu’il ne travaillait plus, il se reposait. Je suis passé le voir dimanche matin pour lui dire au revoir, il était très fatigué. On ne s’est pas parlé, mais j’ai pu l’embrasser. On savait que c’était la fin. Eugène, c’était une grande voix. Les voix sont quelquefois éternelles, Eugène Saccomano est éternel.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club